Georges Méric, a participé à l’Assemblée générale de l’Association des Maires de Haute-Garonne.

Samedi 6 octobre, le président du Conseil départemental, Georges Méric, a participé à l’Assemblée générale de l’Association des Maires et Présidents de communautés de Haute-Garonne, à Portet-sur-Garonne. Elle se tenait en présence du président de l’association Jean-Louis Puissegur, et de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

Dans un contexte difficile pour les collectivités locales, Georges Méric a souligné l’engagement quotidien des maires au service de leur commune ainsi que de leurs habitants. “La commune est le premier maillon de la démocratie représentative, indispensable au bon fonctionnement de la République.”

Face aux maires haut-garonnais et à la ministre Jacqueline Gourault, le président du Conseil départemental a rappelé les dangers du modèle lyonnais pour les collectivités situées en dehors de la métropole toulousaine. Il a réitéré sa demande auprès de l’Elysée d’être associé, avec l’ensemble des présidents des Départements concernés, aux discussions sur le sujet.

Si le gouvernement engage une réforme territoriale inspirée du modèle lyonnais, cela créera un département amputé, dépourvu des moyens financiers nécessaires pour garantir la solidarité entre les territoires.

Pourtant en Haute-Garonne, 93% du territoire est situé en dehors de la métropole toulousaine. Il est nécessaire d’accompagner son développement afin de lutter contre la fracture territoriale.

C’est la raison pour laquelle le Conseil départemental est fortement engagé auprès des communes et intercommunalités de son territoire. Avec les contrats de territoire initiés en 2016, le Département soutient les projets d’équipements publics portés par les communes et intercommunalités haut-garonnaises. En 2018, 667 projets – équipements scolaires, culturels, sportifs notamment – sont ainsi soutenus par la collectivité, sur l’ensemble de la Haute-Garonne.
Conscient des besoins en ingénierie et en expertise des collectivités locales pour l’aménagement et le développement de leur territoire, le Conseil départemental a créé en 2017 la société publique locale Haute-Garonne Développement.
Enfin, le Département lutte contre la fracture numérique grâce à l’action du syndicat mixte Haute-Garonne Numérique, qui déploie la fibre optique sur l’ensemble du territoire d’ici 2022.

Le Département démontre au quotidien son efficacité et également sa capacité d’innovation au service des territoires et de ses habitants.

Le Département de la Haute-Garonne est plus jamais déterminé à poursuivre son action en faveur de l’équilibre territorial. Cette mission constitue l’essence même de notre collectivité et elle ne pourrait être remplie par un Département « résiduel » privé de ressources. Aujourd’hui, nous refusons de voir 93% de notre territoire abandonné au profit d’une métropolisation forcée qui ne bénéficie qu’aux zones les plus favorisées. Nous appelons les maires haut-garonnais à défendre le maintien d’un Département en pleine possession de ses moyens, capable d’assurer la solidarité territoriale. Il en va de l’avenir de leur commune, de l’avenir de leurs habitants” a déclaré Georges Méric.