La mise en place de radars pédagogiques dans les communes par le SDEHG.

Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) présidé par Pierre IZARD, propose un nouveau service pour les communes de la Haute-Garonne : la mise en place de radars pédagogiques.
Cet équipement de prévention, implanté en bordure de chaussée, indique à l’usager la vitesse à laquelle il circule et affiche un message d’alerte si sa vitesse est supérieure à celle autorisée. Le radar indicateur de vitesse permet ainsi aux automobilistes de prendre conscience de leur allure dans les zones dangereuses, d’adapter leur vitesse en conséquence et d’assurer la sécurité routière dans la ville. C’est un outil simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents.
Le programme proposé par le SDEHG consiste à mettre à disposition et installer, pour les communes qui en font la demande, jusqu’à deux radars pédagogiques afin de pouvoir cibler chaque extrémité des voies les plus fréquentées.

Le SDEHG finance la moitié des frais d’achat et de pose de 2 radars pédagogiques.

Les coûts d’achat et d’installation de ces dispositifs seront partagés à parts égales entre le SDEHG et la commune. Ces coûts, dépendant de la qualité du produit retenu et du nombre de radars pédagogiques à commander, conduiraient à une participation communale d’environ 1 500 € par radar.
Le SDEHG a d’ores et déjà lancé un marché public pour l’achat de radars pédagogiques en vue d’obtenir les meilleures propositions commerciales des fournisseurs. Les radars seront posés par les entreprises actuellement titulaires des marchés de travaux du Syndicat.

Par défaut, les radars seront alimentés en électricité par panneaux photovoltaïques, toutefois il est prévu une option avec alimentation par le réseau d’éclairage public dès lors qu’il existe une prise sur le mât d’éclairage porteur du radar.

Déjà 73 communes inscrites au programme de radars pédagogique.

Par courrier du 16 avril dernier, les communes ont été informées de ce nouveau programme 2018 et avaient jusqu’au 15 mai pour demander leur inscription tout en indiquant la localisation souhaitée. 73 communes ont demandé à s’inscrire dans ce programme. Le comité du SDEHG a donné délégation au bureau pour élaborer le programme de radars pédagogiques. Lors de sa réunion du 18 juin, le bureau du SDEHG a décidé, sur proposition du Président Pierre Izard, d’inscrire au programme les 73 communes qui ont fait la demande de radars pédagogiques.

Les 73 communes inscrites au programme :

ARBAS, AUCAMVILLE, AURIBAIL, AUTERIVE, BAGNERES-DE-LUCHON, BARBAZAN, BAZIEGE, BEAUCHALOT, BELBEZE-DE-LAURAGAIS, BELLESSERRE, BLAGNAC, BLAJAN, BONDIGOUX, CASTAGNAC, CASTELMAUROU, CASTELNAU-PICAMPEAU, CASTERA-VIGNOLES, CAUBIAC, DREMIL-LAFAGE, EMPEAUX, ESCALQUENS, ESPANES, FONSORBES, FONTENILLES, GOUAUX-DE-LARBOUST, GOURDAN-POLIGNAN, GRATENTOUR, GRENADE, GREPIAC, LA SALVETAT-SAINT-GILLES, LABARTHE-INARD, LABASTIDETTE, LABEGE, LABRUYERE-DORSA, LAFITTE-VIGORDANE, LANTA, LAUNAGUET, LAVALETTE, LAVERNOSE-LACASSE, LE BORN, LE CASTERA, LE FOUSSERET, LESPINASSE, LEVIGNAC, L’UNION, MAUREMONT, MAZERES-SUR-SALAT, MERVILLA, MIREPOIX-SUR-TARN, MONDONVILLE, MONS, MONTESQUIEU-VOLVESTRE, MONTGAILLARD-LAURAGAIS, MONTRABE, NAILLOUX, NOE, ONDES, PALAMINY, PAULHAC, PECHBONNIEU, PEGUILHAN, PELLEPORT, PORTET-SUR-GARONNE, SAINT-ALBAN, SAINT-AVENTIN, SAINT-ELIX-LE-CHÂTEAU, SAINT-LEON, SAINT-LYS, VALLESVILLES, VARENNES, VERFEIL, VIEILLE-TOULOUSE, VILLENEUVE-TOLOSANE.