Si, en haut lieu, le  parti socialiste est quasiment muet, les militants le sont moins. En effet, à l’initiative des socialistes du carbonnais, avec l’assentiment du Premier Fédéral de la Haute Garonne, Sébastien Vincini, une réunion d’une grosse centaine de militants et sympathisants venus pour la plupart du Sud Toulousain a eu lieu ce week-end, dans la salle des fêtes du village du Bois de la Pierre. Beaucoup d’élus locaux et régionaux étaient présent. Cette réunion avait pour but de débattre des idées et de formuler des propositions pour l’avenir. Beaucoup de questionnements, beaucoup de propositions ont été formulées, entre autres : « Faut-il changer le nom du parti ? …Faut-il être dans une opposition systématique de la politique Macron ? …Comment se positionner par rapport aux Insoumis de Mélanchon ?… Nous devons revenir à ce qui nous a séparé de notre électorat, le social, sachant que de nos jours se sont près de 9 millions de nos concitoyens qui sont au niveau du seuil de pauvreté !…Nos prédécesseurs ont été à l’initiative de bien des changements. Il était inconcevable au début du siècle dernier de demander une semaine de congé payé, et pourtant l’idée a fait son chemin et le résultat a été acquis. Aujourd’hui, nous sommes à l’ère de la biotechnologie, ne pouvons-nous pas être en point de cette nouvelle ère, non pas en tant que scientifique mais imaginatif des nouvelles donnes sociales que cela implique ?… » Une formulation est très souvent revenue : «  Assez de voir toutes les décisions venir d’en Haut, il faut que la base soit entendue et surtout écoutée par nos élites ». De nombreuses interventions qui ont précédé un repas convivial durant lequel les conversations se sont poursuivies.