Il y a des savoirs-faire qui transgressent les frontières artificielles des départements pour rayonner sur l’ensemble de la chaine des Pyrénées. C’est d’abord dans l’Ariège que Didier Fauroux, de l’entreprise du même nom, et les remarquables charpentiers Christophe Duchenne et Bernard Grès ont construit et mis en place trois ossatures bois en altitude, au profit du groupement de l’Aerou dans le secteur du Mont Vallier. Madame la Préfète de l’Ariège qui a le pied montagnard, Monsieur le Sous Préfet de Saint-Girons et des responsables de l’ONF sont venus se rendre compte sur place de la qualité du travail effectué.

C’est à présent dans le département de la Haute-Garonne qu’un nouveau projet a vu le jour, à 1800 mètres d’altitude. Il a été commandé par le groupement pastoral de Melles qui a souhaité mettre une structure en place pour accueillir les gardiens de troupeaux. La volonté d’offrir un peu de confort et de sérénité à ceux qui passent beaucoup de temps en montagne près des animaux dont ils ont la garde. Par mauvais temps, ce refuge sera un véritable havre de paix où il fera bon se reposer à l’abri des intempéries.

A une telle altitude et en l’absence de routes carrossables, l’utilisation de l’hélicoptère est obligatoire et indispensable. Tout le bois a été héliporté. Le petit matériel pesant entre 15 et 30 kilos a été acheminé à dos d’homme. Un petit exploit à saluer, réalisé par les trois constructeurs et les éleveurs qui ont mis la main à la pâte ou plutôt leur sac sur le dos.

Ariège « Terre courage » porte fièrement son nom car, dans ses petits villages, vivent encore des hommes robustes au sens élevé du service et à la valeur travail dont ils portent haut les couleurs. Sainte Croix Volvestre est de ceux là.