Récemment, Bernard Bros, maire de Carbonne, présentait ses vœux et ceux de la municipalité aux carbonnais : «Chaque année, nous accueillons les nouveaux arrivants dans notre cité (180 cette année)… c’est l’occasion de présenter la ville et ses actions-institutions, associations-services. Depuis 2 ans, nous associons à cet accueil les vœux de la municipalité, moment privilégié qui nous permet de faire un bref retour sur nos actions mais surtout de vous présenter les projets qui vont continuer à façonner notre ville et son quotidien».

Il énonçait en suivant : La nouvelle station d’épuration qui devrait s’achever début 2018. Accord de subventions importantes de la Région et de l’Etat pour la rénovation thermique et énergétique du centre socioculturel. Des travaux pour l’accessibilité aux handicapés moteurs des bâtiments publics. Un nouveau club-house pour le rugby sera installé dans les locaux libres de la piscine. L’aménagement de l’avenue de la gare programmée. Des travaux de sécurisation au quartier du Lançon avec des plateaux traversants et un premier piétonnier. La signalétique va être renforcée, la police municipale est équipée d’un radar mobile qui, à terme, deviendra répressif. Pour la sécurité des citoyens, 11 caméras sont déjà en service et ont été très utiles à la gendarmerie pour résoudre plusieurs affaires. Ce nombre sera augmenté dans les lieux sensibles.

Il soulignait : «Le développement d’une ville ne peut se faire sans un bon développement économique qui est sa richesse. 2016 a vu naitre la zone commerciale quartier Millet, l’objectif, au demeurant réussi, est d’arrêter l’évasion commerciale vers la métropole. Nous n’oublions pas le commerce du centre-ville, avec les commerçants nous recherchons les moyens de le préserver. Une première centrale photovoltaïque va voir le jour sur 3ha sur d’anciennes gravières, un second projet est à l’étude». La révision du PLU est en cours, «lourde responsabilité que d’engager le développement de Carbonne pour les 15 prochaines années. La population va augmenter pour atteindre 8 à 9000 habitants, mais à quel rythme et avec quels équipements, quel habitat, quels services : commerces, zones d’activités, et comment préserver la qualité de vie ?».

Bernard Bros appelait la population à aider la municipalité à répondre à ces défis, en participant à des réunions d’échanges et de propositions qui se tiendront tout au long de l’année.

Pour les équipements de loisirs, il indiquait que des jardins familiaux verraient le jour, tout comme la « Via Garona » qui sera une variante du chemin de Compostelle et qui traversera la ville.

Il précisait : «…il ne peut y avoir de bien-être sans du bien-vivre ensemble dans le respect de nos diversités. Je tiens ici à saluer les familles syriennes que la ville a accueillies depuis juin. Je remercie tous ceux qui ont aidé à leur installation, en particulier la Croix Rouge, Emmaüs, les restos du cœur, le secours catholique, la MJC, les écoles pour les enfants.

Merci aux 93 associations de Carbonne et à leurs bénévoles pour leur travail. Tous ces projets se réalisent dans un contexte budgétaire bien maitrisé qui nous permet de ne pas augmenter les impôts ». C’est autour du verre de l’amitié que s’achevait cette cérémonie des vœux.