Deux “marginaux”, âgés tous deux d’une cinquantaine d’années, ont été retrouvés sans vie, dans la nuit de lundi à mardi, dans un logement situé dans le quartier des anciens abattoirs.

Une enquête a été ouverte par les gendarmes de la brigade de Saint-Gaudens pour tenter de déterminer les circonstances et les causes précises de ces deux décès.

Les deux quinquagénaires étaient connus des luchonnais pour faire la manche, avec leurs chiens, devant l’église de Luchon. L’un était surnommé “Michel le Belge” et l’autre était d’origine allemande.

Selon les premières constatations, l’un des deux quinquagénaires a été retrouvé pendu et le second allongé sur le sol, décédé apparemment de mort naturelle.