Un comité des fêtes épuisé mais heureux.

 

Il y a ceux qui font et il y a ceux qui disent. Il y a ceux qui entreprennent et ceux qui critiquent et ce sont rarement les mêmes. Tout au long du week end, les membres du comité des fêtes ont tout donné pour que les fêtes de Massabrac soient une réussite et ils y sont parvenus. L’enjeu de cette année était de se diversifier tout en gardant les traditions chères aux anciens. On a bien sur gardé le dimanche la messe et la cérémonie aux monuments aux morts suivi d’un apéritif mais le samedi soir on s’est un peu lâché !

Durant le traditionnel cassoulet au demeurant fort succulent et un excellent dessert très original qui a du donner énormément de travail aux organisateurs, c’est Betty Crispy qui est venue quelque peu perturber les convives d’un soir. Certes monsieur le Maire Jean Louis Gay et ses hôtes, parmi lesquels on notait la présence du député Patrick Lemasle et de monsieur le Maire de Lézat, sont restés de marbre. Peut-être était il trop loin ou simplement n’ont ils rien voulu laisser paraître, représentativité oblige, mais Betty et son cabaret burlesque a en ému plus d’un. Des effeuillages digne d’un automne précoce, où Yves Montand n’aurait eu qu’à les ramasser à la pelle même s’il s’agissait de plumes, ont captivé l’attention du public ou pour être plus précis de la moitié du genre humain à savoir les hommes. Il y avait ceux qui, madame oblige, faisaient sembler d’être indifférent, ceux qui désabusés trouver cela vulgaire et enfin les derniers… à l’oeil vif et pétillant.

Le burlesque aurait été de voir une femme jalouse battre son mari mais à Massabrac on sait se tenir au moins en public. Rien ne dit que les comptes ne sont pas réglés plus tard. Mais ceci est une autre histoire ou un autre conte comme vous voulez.

Au final, un comité des fêtes fatigué et heureux d’avoir pris de leur temps pour servir le bien être collectif et des habitants satisfaits d’un week-end festif.

Et selon la formule consacrée, tout est bien qui finit bien avec cette dédicace réservée aux membres du comité des fêtes signée de l’abbé Pierre : « On est jamais aussi heureux que dans le bonheur que l’on donne. Donner c’est recevoir » Merci à toutes et à tous pour votre engagement.