Comme l’avait souligné Bernard Bros, maire de Carbonne lors de la cérémonie des vœux et de la réception des nouveaux arrivants, la culture ne peut être une valeur d’ajustement dans la finalisation des budgets communaux. C’est au contraire une nécessité incontournable présentée comme une priorité au même titre que le social et l’école.

Fort de ces valeurs, la commission culture dirigée par Ali Benarfa impulse une vie culturelle riche et variée. En partenariat avec le C.A.M.O.N. Cie Guillaume Lopez, elle vient de présenter le spectacle Recuerdos, un récit conté, chanté, musical et dessiné. Une œuvre très originale où le récit de Francesc Vidal (le grand père de Guillaume Lopez) sert de trame au spectacle. On y découvre des détails de sa vie qui racontent l’histoire de milliers de personnes. C’est en quartet que Guillaume interprète de façon moderne, émouvante et parfois festive, les chansons de la guerre civile espagnole et des compositions originales instrumentales ou chantées. En fond de scène, sur une toile tendue, Bernard Cauhapé, plasticien, peintre, illustre et accompagne le concert par une performance dessinée parcourant l’univers de l’exil.

A la sortie de la salle de cinéma du bois de Castres, le public venu très nombreux était conquis.

Martine, vos impressions après ce spectacle ?

« C’est vraiment un très beau spectacle original réunissant musique, chant, lecture et peinture. J’ai ressenti une grande connivence avec les artistes. Il y avait de l’empathie et de l’émotion renforcées par la présence des grands parents de Guillaume Lopez. Son grand père avait préparé une belle intervention en espagnol. »

Robert, que peut-on dire après un tel spectacle ?

« On peut simplement se dire que l’on a de la chance. Nous vivons dans un monde rural ou rurbain comme aime à dire les économistes et notre territoire est capable de proposer des spectacles de grande qualité. Il est si confortable d’éviter de prendre la voiture pour aller « à la ville ». Ce ne sont plus les spectateurs qui se déplacent pour aller voir des artistes, ce sont les artistes qui viennent jusqu’à nous pour nous apporter la culture. On ne peut qu’être heureux de cela et le summum viendra lorsque toutes les activités culturelles seront coordonnées sur le Volvestre. Quant à Recuerdos, ce fut un grand moment d’enchantement et d’émotion. On ne peut que remercier les gens derrière cela qui donne de leur temps pour donner du plaisir aux autres.

Collectif Artistique et Musical Occitanie Méditerranée

Le C.A.M.O.M est né en 2008 sous l’impulsion de son conseiller artistique Guillaume Lopez dans une envie de fédérer une compagnie d’artistes autour des cultures des Pays d’oc et de la Méditerranée.

Guillaume commence à l’âge de 8 ans par le saxophone et la musique classique, puis il découvre les musiques de traditions populaires grâce à Xavier Vidal, Pascal Caumont et Christian Vieussens.

Aujourd’hui il est à la fois spécialisé dans les instruments à vent (fifres, flûtes et cornemuses) et un chanteur réputé et sollicité.
On connaît son duo avec l’accordéoniste Cyrille Brotto, ses collaborations musicales avec Eric Fraj, la Compagnie Christian Vieussens, Claude Marti, ou les chanteurs « Canta a Brax ».

Grâce à sa rencontre avec Alem Surre Garcia, en 2001, Guillaume évolue dans son propre territoire imaginaire, sans frontière, entremêlé d’Espagne, de Catalogne, d’Occitanie, et de Maghreb… entre musiques traditionnelles, musiques improvisées et chanson.

En 2008 il crée avec l’accordéoniste Thierry Roques et le percussionniste Pierre Dayraud le trio « Sòmi de Granadas » savant mélange de toutes ses influences.
Passeur de mémoire, de frontières, Guillaume développe une approche sensible autour des musiques traditionnelles et s’en inspire pour ses compositions personnelles.

Depuis 2012, il fait des apparitions sur scène aux cotés des Ogres de Barback et de la Meute Rieuse.

Depuis 2013, c’est en duo avec Bijan Chemirani ou Jean-Christophe Cholet qu’il va explorer de nouvelles contrées musicales.
Avide de rencontres et d’échanges, Guillaume est un musicien en quête permanente de nouveautés et de prises de risque, un savant mélange entre traditions locales et universalisme musical et poétique.

Guillaume Lopez : Chant, flûtes, direction artistique
Morgan Astruc : Guitare
Louis Navarro : Contrebasse
Simon Portefaix : Percussions
Bernard Cauhapé : Performance picturale

 

Crédit photos : Jean Claude Vollmar