Editos

Quand le local prend le pas sur le national : Un tournant irréversible ?

Dès le début de la crise, l’état nation a montré de grandes failles dans la gestion de la pandémie que ce soit au niveau de l’anticipation ou même de la gestion. Des mensonges ou omissions sont venus s’ajouter à ces faiblesses ce qui a eu pour conséquence d’altérer la confiance des français envers nos dirigeants. La nature a horreur du vide et c’est par un principe simple de substitution que les niveaux locaux ont pris la main sur les services de l’Etat pour résoudre les problèmes d’une manière très pragmatique.

Mr le Président Macron rétablissez la médaille d’honneur des épidémies créée en 1885

La médaille d’honneur des épidémies, supprimée en 1962, fut créée en 1885 après la grande épidémie de choléra de 1884. Le gouvernement se devrait de la rétablir pour honorer le courage et l’abnégation de tous les soignants au-delà des applaudissements de 20 h et des félicitations officielles. Même notre grand Charles de Gaulle pouvait manquer de vision du futur en la supprimant

Spéciale dédicace : Les confinis et les confinés

Le français ou devrais-je dire le gaulois a dans ses gênes une forme inée de carences en tous genres dont les effets n’ont pas tous été corrigés par les acquis. Plus individualiste que le commun des mortels dans d’autres civilisations, sa mauvais foi n’a pas de limites et son comportement en groupe ou société reste souvent inqualifiable pour un grand nombre. C’est ainsi que la crise a mis en exergue deux catégories de gaulois.

La police au ban des accusés : Comment a-t-on pu en arriver là ?

Depuis des mois, les réseaux sociaux inondent la toile de vidéos montrant ce que l’on peut appeler des violences policières illégitimes par opposition aux « violences légitimes » défendues par le ministre de l’intérieur et le président de la République. Circulez il y n’y a rien à voir, la violence vient des manifestants et la police a tous les droits. Mais pourtant …