Editos

Des vœux 2022 heureux ! Réveillons nous

avoir l’audace de croire, malgré toutes les indications contraires, que nous pouvions restaurer un sens de la communauté au sein d’une nation déchirée; l’audace de croire que malgré des revers personnels, la perte d’un emploi, un malade dans la famille ou une famille empêtrée dans la pauvreté, nous avions quelque emprise, et par conséquent une responsabilité sur notre propre destin

Verra-t-on le bout du tunnel un jour ?

On s’est déchiré entre les pours et les contres à moins que ce soit l’inverse et les complotistes sont venus rajouter à la confusion. Les dogmatismes se sont fait légion et n’arrivant pas à nous mettre d’accord sur un intérêt collectif, les intérêts individuels se sont répandus comme une pandémie, la pandémie la plus dangereuse actuellement dans notre société : l’individualisme.

Recherche désespérément un avenir serein : Le bateau France en perdition?

De n’importe quel côté où l’on se tourne tout nous semble noir, difficile, triste parfois désespérant. Le complot est partout et le bateau France est en perdition dans une mer démontée. Le port qui permettrait de mettre les passagers à l’abri semble hors d’atteinte et la catastrophe, sauf miracle semble inéluctable. Des immenses icebergs se sont détachés et menacent le paquebot.

A chacun sa Vérité ! Le virus est en train de nous tuer

Quelle idée a eu ce nouveau variant du virus de plus très contagieux, d’arriver juste au moment de l’été. On était si heureux d’être sorti de cette pétaudière des restrictions pour savourer la liberté enfin retrouvée. Ah le bonheur d’aller rôtir sur la plage enfin agglutinés les uns contre les autres, sans barrière gestuelle autre que l’élastique du string et voila ti pas que ca recommence ! Un delta venu des Indes sème la pagaille dans notre société. Nous avions déjà des violences conjugales et des divorces à l’occasion du confinement et bé rebelote avec le delta. Nous sommes en guerre mais pas celle qu’avait imaginée notre cher président jupitérien.