Muret : Les balcons menacent de chuter ( demande de rectificatif de Promologis)

Tous les balcons sont à contrôler

A la suite de l’article paru Promologis nous demande de rectifier un  certain nombre de points ce que nous acceptons de faire avec le sens de l’intérêt commun et la qualité de l’information donnée à nos lecteurs

Les balcons menacent de chuter depuis les immeubles du square Maïmat, à Muret.

Les 6 bâtiments n’ont pourtant qu’une douzaine d’années, pour les plus anciens.

Les 136 balcons sont des pièces rapportées en avancée, hors des structures des maçonneries. Il semblerait de prime abord que ce soit l’ancrage qui soit en défaut et un premier balcon a déjà été retiré.

En discutant, on apprend que le premier signalement de problème a eu lieu en 2017 !

En attendant, les locataires de Promologis ont leurs fenêtres d’accès aux balcons condamnées et verrouillées mécaniquement sans possibilité d’aérer leurs appartements. Du fait des barriérages installés, ils-elles doivent passer par les garages pour entrer et sortir de chez eux !

De plus, on leur parle de 9000 € pour le démontage et autant pour le remontage, à leur charge, ce qui risque d’entraîner une procédure juridique si les locataires y habitant sont conseillés !

Il faut signaler que le cabinet PPA, créateur du projet, composé de Jean-Manuel Puig, Guillaume Pujol, Charles Séguier et Olivier Companyo avait reçu un prix d’architecture pour cette réalisation.

Rectificatif demandé : 

Pour faire suite à la publication le 1er juillet de votre article « Muret : Les balcons menacent de chuter » sur le site internet de Petite République, nous souhaitons directement vous apporter des éléments complémentaires, pour votre meilleure information et celle de vos lecteurs afin de refléter l’exactitude de la situation.

  • Nous vous précisons que les locataires de Promologis ne sont ou ne seront en aucun cas sollicités financièrement dans le cadre d’éventuelles interventions à venir sur des balcons de la résidence Maimat, pas plus qu’ils ne l’ont été dans le cadre des mesures mises en place ces dernières semaines pour préserver leur sécurité.

Nous souhaiterions donc que ce point soit modifié en conséquence dans l’article figurant en ligne sur petiterepublique.com, par suppression ou rectification du contenu.

Il est par ailleurs indiqué que « le premier signalement de problème a eu lieu en 2017 ». Nous tenons à vous préciser que ce signalement remontant à 7 ans a été solutionné depuis, sans lien avec la situation actuelle, pour laquelle nous vous apportons les éléments suivants :

  • La résidence Maïmat à Muret a été livrée entre 2012 et 2014. Comme pour toute construction, l’ensemble des travaux ont alors été vérifiés et validés par un bureau de contrôle.
  • Un balcon du bâtiment situé au 11 avenue de l’Europe a été déposé le 27 mai dernier, après des expertises consécutives à une vérification qui a montré une fragilité de structure de cet élément extérieur. Au moment de la dépose, il a été constaté une détérioration d’éléments bois non visibles, ce qui a été confirmé par la suite par un bureau de contrôle.
  • Par principe de précaution, sur la base des recommandations du bureau de contrôle, Promologis a immédiatement mis en place des mesures conservatoires pour garantir la sécurité de l’ensemble des occupants, locataires et copropriétaires de la résidence Maïmat, ainsi que des usagers de la voie publique, en lien permanent avec la Mairie de Muret :

o   A partir du jeudi 30 mai, l’ensemble des habitants a été informé directement par les équipes de Promologis qui se sont rendues à leur domicile pour leur indiquer les consignes de non-utilisation des balcons.

o   A partir de la semaine suivante, Promologis a mis en œuvre les procédures de sécurisation en faisant procéder à la condamnation de l’accès aux balcons, avec la pose de verrous dans chaque logement. Des ventilateurs ont ensuite été mis à disposition des locataires, pour leur permettre d’assurer la ventilation de leur logement. Dès le 15 juillet des barrières seront installées sur chaque balcon pour permettre aux habitants d’ouvrir leur baie vitrée en maintenant l’interdiction d’accès aux balcons.

o   Un périmètre de sécurité a été balisé sous les balcons avec la mise en place de grilles de chantier pour interdire la circulation piétonne. Un cheminement fléché accessible aux Personnes à Mobilité Réduite a été créé. Le bureau de contrôle a validé la mise en place de ce périmètre de sécurité.

 

D’autre part, des expertises ont débutées sur l’ensemble des bâtiments par un expert nommé par les assurances, les lundi 17 et 18 juin 2024. Des expertises complémentaires seront diligentées dans les semaines à venir afin de déterminer si des travaux devront être réalisés sur tout ou partie des balcons.

Suite à l’accord de l’expert sur des mesures de sécurisation, des tours d’étaiement sont actuellement en cours d’installation (durant 7 à 12 semaines) par une entreprise spécialisée avec la validation du bureau de contrôle.

Conscientes des désagréments occasionnés pour les habitants, les équipes de Promologis sont pleinement mobilisées à leurs côtés avec la sécurité comme préoccupation première.

Les locataires bénéficient d’une information continue en temps réel : passage des équipes dans les logements, supports d’affichages internes et externes, courriers, newsletters …

Il a par ailleurs été rappelé aux locataires qu’ils peuvent se rendre à la permanence Promologis chaque mercredi matin à l’agence de Muret au pied de la résidence

Enfin, l’ensemble des locataires concernés ont été informés qu’ils bénéficieraient d’une réduction de loyer d’un montant de 37€ mensuel.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Derniers articles

Ne manquez plus un article :