Gourdan-Polignan: fausses informations et fake news épinglées par les élèves du lycée Paul Mathou

Élèves de classes de première et terminale du lycée Paul Mathou, participants du concours "Infox-détox.

Des élèves de classes de première et terminale du lycée Paul Mathou se sont lancés par groupes dans un concours «détox-infox» à l’issue duquel un jury a récompensé les travaux qu’il a estimé les meilleurs.

Ce concours, animé et piloté depuis le mois de février par la professeure d’espagnol Sandrine Fabre-Colcy, s’inscrivait dans le cadre de l’éducation aux médias. Il avait pour objet la création ou la déconstruction de fausses nouvelles (dites «fake news»), sous forme d’articles de presse écrite ou de reportages vidéos dans la langue de Cervantès.

Le jury composé d’enseignants et de personnes extérieures à l’établissement a distingué quatre travaux sur les dix-huit présentations qui ont essentiellement traité des sujets de société (politique, sport, catastrophes…) aux trompeuses apparences de vérité ou véritablement…abracadabrantesques!

Sandrine Fabre-Colcy a salué l’implication et l’investissement des élèves «qui ont réalisé des projets originaux et créatifs, développé leur capacité à identifier et analyser les fausses nouvelles, avec la compréhension des enjeux liés à la désinformation».

«Travailler en mode projet a rompu la frontalité professeur-élèves des cours, constate Sandrine Fabre-Colcy, et révélé des talents», en enrichissant la qualité des relations des élèves entre eux, et avec la professeure: «cela m’a permis de les découvrir sous un autre jour, observe-t-elle, de connaitre leurs passions hors école, ce qui les anime dans la vie de tous les jours».

«Je retiens de cette expérience a poursuivi Sandrine Fabre-Colcy que l’instauration d’un climat de confiance et de respect entre  enseignant et élèves, et entre les élèves, sont les maitres-mots au service de la motivation, de l’implication et de l’apprentissage».

L’ambiance à la fois studieuse et conviviale, dans laquelle se sont déroulées les présentations des travaux et la remise des prix, a effectivement démontré que la confiance et le respect entre les uns et les autres s’exprimaient spontanément en dehors de toute organisation rigide.

Au-delà de la remise des prix, ce sont les objectifs éducatifs de Sandrine Fabre-Colcy, du corps enseignant et de l’établissement qui ont été pleinement réussis.

Sandrine Fabre-Colcy n’a pas oublié de remercier la direction de l’établissement et ses collègues enseignants. Ils lui ont permis de récompenser des élèves qu’elle ne quitte pas sans un brin d’émotion: «Je leur souhaite une belle réussite, à tous» conclue-t-elle chaleureusement à l’issue d’une année dont elle gardera un bon souvenir.

 

Lauréates et lauréats du concours (1er, 2ème, 3ème prix, et prix spécial) avec la professeure Sandrine Fabre-Colcy (2ème en partant de la gauche).

Mots-clés :

Articles en relation :

Derniers articles

Ne manquez plus un article :