Montréjeau : Les contribuables en colère

Suite à « l’augmentation démesurée » de la taxe foncière sur la commune (+33% dont 25% pour la seule commune), un collectif de contribuables voit le jour pour défendre l’intérêt des Montréjeaulais.

Le taux de la taxe foncière est passé de 43,66% à 54,58% soit 25% d’augmentation. Il a été approuvé à l’unanimité des membres présents du conseil municipal, en séance du lundi 17 avril 2023. Seuls les trois membres de l’opposition ont voté contre (https://www.mairie-montrejeau.com//files/medias/documents/20230417_Liste_des_deliberations.pdf). A cette hausse communale, s’ajoute la revalorisation des valeurs locatives cadastrales par l’Etat, soit 7,1%.

Beaucoup d’interrogations sur la gestion communale

Vendredi 9 février, une quarantaine de Montréjeaulaises et Montréjeaulais se retrouvaient à l’auditorium de l’hôtel de Lassus. Le but, monter un collectif afin d’obtenir des explications de la part du maire sur cette hausse de la taxe foncière.

Jacqueline Larrégola, à l’origine de la création du collectif avec d’autres personnes, accueille le public. « Nous avons subi cette hausse alors que rien ne se fait à Montréjeau. Si quelque chose se fait, de combien allons-nous être augmentés ? A savoir que pour 2024, l’Etat revalorisera de 3,90%. » Et d’indiquer le projet d’une lettre ouverte au maire.

Le ton est donné. A propos de lettre, un participant indique avoir écrit au maire Eric Miquel à ce sujet, lettre restée morte à ce jour… « Le maire ne peut s’apercevoir de la hausse, payant ses impôts aux Tourreilles… »

Jérôme Baron, conseiller d’opposition évoque le fort endettement de la ville avec des finances dans le rouge et ce depuis un moment.

Beaucoup de prises de parole et de mises de la gestion communale : l’interrogation sur le déficit des écoles (371 000€), la location à fonds perdus des ateliers municipaux (4 000€/mois), ou encore l’ancienne maison de retraite pour une partie transformée en hôtel et à ce jour sans locataire. Le CFA de Gourdan-Polignan était intéressé pour l’acheter afin de loger ses apprentis. Le prix voulu par la mairie de 3,6 millions € a stoppé net les ambitions de son directeur.

Ci-dessous, la lettre ouverte qui va être adressée dans les jours qui viennent au maire.

Les contribuables en colère

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Ne manquez plus un article :