Cazères : La fermeture d’une classe à l’école de la Croix de l’Olivier ne passe pas ! Forte mobilisation

Jeudi 1er février 2024, une manifestation réunissant parents, enfants, équipes enseignantes, élus s’est déroulée  devant le lycée Malvy à Cazères. Un succès et une volonté d’être tous unis pour dire non à cette fermeture déraisonnable. Malgré une mobilisation de nombreux acteurs, l’école de la Croix de l’Olivier demeure menacée par une fermeture de classe pour la rentrée prochaine. Pour rappel, si cette fermeture est actée, ce sera bien la troisième classe qui fermera en trois ans à Cazères.

Entretien avec Vinciane MICHEL

« L’inspection d’académie n’a pu donner aucun argument pour justifier sa prise de position ce qui plonge toute la communauté dans une profonde incompréhension. Cette situation ne fait que renforcer la détermination de tous à se faire entendre. De nouvelles actions sont à venir. »

Le contexte de la ville 

« Fermer une classe revient à accentuer les inégalités déjà bien présentes au sein des établissements scolaires de la ville malgré un travail qualitatif et bienveillant du corps enseignant.

Le contexte rural de Cazères ne facilite pas l’accompagnement des familles vers des prises en charge en soin alors que les demandes sont grandissantes et qu’aujourd’hui sur l’école, une psychologue scolaire n’est présente que très partiellement.

La ville a bénéficié en 2018/2019 du dispositif “plus de maîtres que de classes” pour les CP et CE1. Les écoles prioritairement concernées par l’attribution de ce moyen supplémentaire sont celles de l’éducation prioritaire mais aussi les écoles repérées localement comme relevant de besoins similaires. Malheureusement, ce dispositif a été abandonné l’année suivante suite à la disparition de ces postes pour des raisons économiques.

En terme d’actualité, Cazères accueille depuis janvier de nouveaux enfants pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Ces enfants sont accueillis au sein d’une MECS et sont rattachés à l’école de la Croix de l’Olivier (décision de la Mairie). La Mairie a confirmé que les deux enfants ayant intégrés la grande section maternelle seront scolarisés à la rentrée prochaine en CP à la Croix de l’Olivier.

Il est aussi question de l’implantation d’un lotissement constitué de maisons individuelles sur le secteur de l’école laissant présager l’arrivée de nouvelles familles. »

Triste historique des fermetures de classes sur Cazères depuis 2 ans 

« Cazères compte trois écoles primaires publiques. L’école de l’Hourride  a vu une classe fermée à la rentrée 2022. L’école des Capucins a vu une classe fermée à la rentrée 2023. Nous voulons que ces fermetures de classes sur notre commune, qui semblent programmées, s’arrêtent. »

Présentation de l’école élémentaire de la Croix de l’Olivier 

« L’école bénéficie de bâtiments récents, elle est dotée d’une cantine et d’un ALAE ce qui a représenté un investissement fort de la commune auquel s’ajoute du matériel financé pour chaque classe. »

Aujourd’hui 107 élèves répartis sur 5 classes. 

« Effectif pour la rentrée prochaine 104 élèves, chiffre qui ne prend pas en compte les nouvelles arrivées (pour mémoire l’année passée +11 inscrits entre la fin d’année et la rentrée de septembre). L’école de la Croix de l’Olivier est la plus excentrée des trois écoles ce qui en fait une école de rattachement privilégié.

Comment l’école pourra décemment accueillir les nouveaux élèves alors même que pour la rentrée les 4 futures classes sont déjà annoncées au complet : 2 classes à 24, 2 classes à 28 (conformément aux directives annoncées par le DASEN : il ne faut pas dépasser 24 enfants en CP/CE1 et 28 dans les autres classes).

Avec ces nouvelles données : il n’y aura que des classes à double niveau avec 1 à 3 élèves en situation de handicap par classe ce qui aura des répercussions sur les élèves les plus en difficulté aujourd’hui et sur les élèves fragiles. De plus, une poignée de CE1 et une poignée de CE2 seront séparés de leur groupe classe actuel et respectivement répartis avec la classe de CP et la classe de CE1. Cela sera compliqué à entendre pour les parents des élèves concernés. »

Une mobilisation qui ne faiblit pas!

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *