Boulogne-sur-Gesse : Hausse des interventions, baisse des effectifs, inquiétude chez les pompiers

L’année écoulée a été rude pour les sapeurs-pompiers du Centre de secours et d’incendie de Boulogne-sur-Gesse, commandé par le lieutenant Stéphane Pagotto. Sur les 635 interventions dans le Boulonnais et les environs, on dénombre 504 interventions de secours aux personnes. 33 incendies et accidents de la route ont également nécessité des sorties. Pour apporter du renfort de personnels aux équipes voisines, sur des feux, des accidents et autres, les sapeurs de Boulogne ont effectué 88 déplacements dans le secteur. Ils ont ainsi contribué à la chaîne de direction opérationnelle des secours dans l’ensemble du territoire local. Un constat, les feux sont plus nombreux et plus violents, un effet semble-t-il du réchauffement climatique, et les prévisions sont pessimistes.

Le commandant Stéphane Pagotto constate que le nombre d’interventions a certes augmenté, mais surtout, déplore-t-il, les effectifs sont en baisse. « En 2022, nous avons effectué 491 sorties, contre 635 cette année, ce qui fait 144 de plus. Et pour moi la raison majeure de cette croissance, c’est le manque crucial de médecins dans nos territoires, et de pénurie dans le domaine des transports en ambulances privées très certainement. Tout cela fait que nous intervenons davantage. »

Le manque d’effectifs, c’est là que le bât blesse. Le recrutement, bien que relayé très régulièrement par des campagnes nationales, n’est pas suffisant, il ne répond pas aux besoins des casernes locales. Les bonnes volontés manquent, les contraintes des sapeurs-pompiers volontaires sont grandes et peu sont prêts à les assumer. « La pierre d’achoppement, reconnaît le commandant Pagotto, c’est un bassin d’emploi sinistré dans notre région. Si les actifs étaient plus nombreux, les recrutements le seraient aussi c’est démontré. » De nouvelles actions seront prochainement mises en place, en lien avec la hiérarchie du commandant, pour essayer à nouveau de susciter des vocations.

Avec 19 sapeurs et un sapeur-infirmier, le centre de secours et d’incendie de Boulogne est à flux tendu pour assurer les missions. Les roulements et les astreintes sont d’autant plus compliqués, la fatigue et la pression se font sentir. Or il est essentiel de pouvoir compter sur un nombre suffisant de personnels pour accomplir aisément les diverses interventions d’urgence. C’est pourquoi un appel est lancé aux futurs pompiers bénévoles, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Deux séances de communication auprès des élèves du collège Charles Suran ont été programmées l’an dernier, d’autres devraient suivre cette année. « Une excellente façon de présenter notre métier et de susciter l’intérêt des jeunes, un vivier de futurs volontaires, espérons-le. »

C’est un sentiment de reconnaissance et de gratitude qui prévaut dans la population du canton, bien consciente que malgré les difficultés, les pompiers s’acquittent avec professionnalisme et dévouement des différentes missions qui leur sont confiées. Pour rejoindre le corps des pompiers volontaires de Boulogne, contacter le 05 61 94 51 60.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *