Montréjeau : Réflexion sur l’avenir du tourisme en Comminges

Vendredi 15 décembre à l’auditorium de l’Hôtel de Lassus, une conférence avait pour thème « Et si nous réfléchissions collectivement à l’avenir du tourisme en Destination Comminges Pyrénées ? »

Cette conférence faisait suite à l’assemblée générale de l’Office de tourisme Destination Comminges Pyrénées.

Elle était conduite par deux experts réputés en tourisme, Dominique Hummel et Amandine Lecocq. David Cottereau, Président de Destination Comminges, connaissait déjà Dominique Hummel.

Deux experts en tourisme

Celui-ci a été durant seize ans, directeur du Futuroscope de Poitiers à la demande de Jean-Pierre Raffarin. Amandine Lecocq est une élue d’une petite commune de Charente Maritime et spécialiste en marketing touristique.

Tous deux faisaient tout d’abord un constat sur notre territoire. Il y a du potentiel tant sur l’environnement par lui-même que sur les hébergements. La destination touristique des Français change. Si la mer et la montagne restent encore en tête des destinations préférées des vacanciers, la campagne gagne du terrain. Et c’est là que le Comminges a une carte à jouer.

Convivialité, authenticité, patrimoine, attirent les touristes. Ce que ces derniers recherchent, selon Atout France (Agence de développement touristique de la France), c’est un accès facile aux services, des plans d’eau, de la baignade, des sentiers de balade sécurisés et balisés, des activités pour les familles et des moments de partage avec les locaux. Ils ont envie de vivre et de profiter de ce qui existe, marchés, animations, etc.

Accueil, sécurité sont les attentes des touristes

Les retombées économique sont importantes. Un vacancier campagnard dépense en moyenne entre 50 et 60€/jour, comprenant l’hébergement, le transports, la nourriture, les loisirs.

Ce qu’ils attendent, c’est un bon accueil de la population locale, un sentiment de sécurité, de bons hébergements, entre autres.

Se faire les ambassadeurs de son territoire

Tout le territoire peut participer à son développement touristique. A commencer par les Offices de tourisme qui ont été délaissés par les touristes avec l’arrivée du numérique. Les hébergeurs qui reçoivent les familles. Ils doivent les accueillir avec le sourire, les conseiller sur les activités, les restaurants de la région. Enfin, les habitants eux-mêmes ont un rôle à jouer : se faire les ambassadeurs de leur territoire. Faire fonctionner le bouche à oreille. Qui parle le mieux de son village, de son environnement ?

La vision de Dominique Hummel sur les Commingeois : » ils sont accueillants mais parfois déroutants.  » A méditer.

Le mot de la fin pour le Président Cottereau. « Nous avons un vrai potentiel. Nous avons de bons retours après les changements que nous avons apportés à notre fonctionnement. Nous rentrons désormais dans un schéma de construction de stratégies. »

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *