ETH CHOT un trio de copains passionnés de Musique TRAD sort son CD, pour le Bal du Carnaval de Luchon le 16 Février !

Trio Eth Chot, http://trio.chot.free.fr/

Pierre, Jean-Marc et Philippe pratiquent la musique traditionnelle depuis de nombreuses années en Comminges, Couserans et Barousse.  Leur passion dans ce domaine est irriguée par une culture liée à leurs racines. La mémoire des anciens, de leur famille, de leur entourage, issus du milieu rural. Un héritage truffé des valeurs d’un mode de vie aujourd’hui presque révolu. Ayant pris conscience de cet héritage en danger, le groupe Eth Chot s’est investi depuis plus de trente ans, pour le faire revivre. Cela explique aussi leur participation à des associations du mouvement revivaliste. La liste étant très longue, mais rappelons qu’ils ont participés à animer avec bien d’autres le bal du XV aout à Luchon organisé par l’association PASTORALA lors de la formidable « Hesta Gascona 2023 ».
Cette démarche les a amenés à animer des rencontres festives dans un état d’esprit très convivial et ouvert pour tous les âges. Aujourd’hui la jeunesse de nos contrées n’hésite pas à se lancer dans les cantéras et les bals trads qui fleurissent aux quatre coins du territoire.

Jean-Marc Apiou accordéons diatoniques, Pierre Apiou vielle à roue électro-acoustique, Philippe Reuge cornemuses et percussions.

CD « Bolegatz ! » sortie pour le Bal du Carnaval à Luchon le 16 février 2024 :

Pour l’obtenir au meilleur prix cliquez : CD « Bolegatz »: Sur le Site Arpalhands

De Gascogne et d’ailleurs, 14 airs à danser et/ou à écouter, dont une grande majorité de compositions originales. CD par la poste avec frais de port France métropolitaine +3€/CD ou directement en main propre le jour du bal du Carnaval à Luchon pour la sortie officielle du CD le vendredi 16 février 2024 au Casino de Luchon (salle Henri Pac).

Jean-Marc Apiou
Philippe Reuge
Pierre Apiou

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Une réponse

  1. Un bel aboutissement que ce CD, maturité et bon goût se côtoient dans les arrangements, avec une pulsion des basses de l’accordéon qui donne vraiment du corps à l’ensemble. En effet nous sommes aux antipodes des pratiques de l’accordéon diatonique contaminé par l’esprit de performance. Il y a dans cet usage de l’accordéon l’excellence que contient l’éthique d’être un faire valoir de l’ensemble, se mettre au service de….
    On sort dans cette pratique bienfaisante du diato de l’image de prédation historique de cet instrument qui a failli éradiquer tous les autres instruments traditionnels au 19ème et au 20ème siècle, conjointement à la prédation agro-industrielle du vivant naissante à la même époque.
    Cette production a le mérite de pouvoir faire danser, ce qui n’est pas une surprise après tant d’années de présence en Comminges , mais aussi de pouvoir s’écouter, entendre ces sonorités qui font du bien das le vacarme assourdissant de la « Société du spectacle ». (Guy Debord)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *