Un Blajanais à Question pour un Champion : Luis Alarza revient 25 ans après

Ça faisait 25 ans que Luis Alarza, attendait ce moment : se présenter à nouveau au jeu télévisé Questions pour un Champion sur FR3, animé par Samuel Étienne. Portant haut les couleurs du petit village Commingeois de Blajan, Luis a donné le meilleur de lui-même dans cette compétition culturelle, contre trois candidats de valeur.

D’origine espagnole, Luis, né en 1957, il est arrivé en France en région parisienne avec sa famille à l’âge de 7 ans. Ne maîtrisant pas encore le français, il a tout de suite fourni de gros efforts et mis un point d’honneur à réussir ses études. Sa soif de connaissance le pousse à apprendre toujours davantage, et il apprécie depuis toujours ce jeu télévisé ludique et culturel. Après une carrière aux alentours de Paris, il est venu avec sa femme Sylvie passer sa retraite au calme à Blajan. Luis est passionné de sport, d’histoire, de géographie, de mythologie, et s’intéresse à toutes sortes de domaines culturels.

Pourquoi cette nouvelle participation ?

« Lors de ma première participation en 98, commente Luis, je n’ai pas franchi la première étape du 9 points gagnants. J’avais été reçu par l’animateur historique Julien Lepers. Par goût de la compétition, car je suis sportif et j’ai fait de nombreux marathons, j’avais envie de concourir à nouveau. Le temps a passé, mais cette fois, grâce à l’entraînement intensif du club d’Auch, dont je suis membre, j’ai mieux réussi. Et j’ai décroché ma place dans le face à face, phase finale du jeu. Je ne l’ai pas remporté mais je suis très heureux d’y avoir participé. »

Comment s’est déroulée votre aventure ?

« Après avoir réussi les sélections sur internet, j’ai été contacté en août par les organisateurs et rendez-vous fut pris pour le 19 octobre au studio d’enregistrement de Saint-Cloud. Mon épouse Sylvie m’a accompagnée. Un forfait de 126 € est alloué pour les déplacements, une chambre d’hôtel avec petit déjeuner était réservée pour le candidat, les accompagnants paient leurs frais personnels. L’équipe nous a très bien reçu, Samuel Etienne est très bienveillant. Seuls les candidats, les techniciens et le présentateur était présents sur le plateau. Sylvie est restée dans une petite salle attenante, avec les autres accompagnants, suivant le déroulement sur un écran. »

Quelles sont les consignes pour l’enregistrement ?

« Le protocole est très précis, il faut apporter une valise avec cinq tenues, au cas où l’on gagne plusieurs fois. Pas de blanc, pas de noir, pas de rayures, pas de petits motifs. Il y a toutefois un vestiaire, et si les tenues ne conviennent pas -c’est déjà arrivé- l’habilleuse prête un haut. Les dames doivent arriver sans maquillage, avec juste leur rouge à lèvres. Je suis passé moi aussi dans les mains expertes des maquilleuses avant l’émission (rires).

Les déplacements selon les épreuves sont réglés, et des pauses sont ménagées entre elles. Plusieurs émissions sont enregistrées à la file et les diffusions sont décalées. Je suis passé jeudi soir 24 novembre. »

Vos impressions après cette belle participation ?

« C’était formidable. L’émotion était grande et ce fut gratifiant. Je n’ai qu’une envie, recommencer ! Il y a un délai d’attente de deux ans, que je mettrai à profit pour m’entraîner encore, mais aussitôt après je me représenterai. J’ai beaucoup apprécié ce moment, je suis heureux d’avoir représenté mon village, et la prochaine fois j’espère faire encore mieux ! »

Mais c’est déjà une magnifique performance et Luis peut en être fier, les Blajanais, le canton de Boulogne et tout le Comminges l’ont suivi avec enthousiasme et admiration.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.