Gourdan-Polignan : Paul Mathou, un jeune centenaire

Le lycée polyvalent Paul Mathou voyait le jour en 1922. Il fête donc en cette année 2022 son centenaire. Un centenaire jeune et en pleine santé.

Durant deux journées, vendredi 14 (de 9h à 11h45 et de 13h45 à 17h), et samedi 15 en matinée  le lycée Paul Mathou est ouvert à toutes et tous : anciens élèves, élèves, futurs lycéens et parents.

Deux journées où les visiteurs découvriront les différents lieux de travail des élèves, les ateliers. Des rencontres avec les professeurs et de nombreuses animations : Flashmob, tournois sportifs, jeu de pistes numériques, etc. Le programme complet : https://paul-mathou.mon-ent-occitanie.fr/vie-de-l-etablissement/actualites/le-lycee-fete-ses-100-ans-le-programme-10358664.htm

Ce jeudi 13 octobre, les élèves du lycée général découvraient les activités et les locaux de leurs copains du lycée professionnel et vice-versa.

Invité par François Pahin, proviseur, le recteur de l’académie de Toulouse, Mostafa Fourar avait fait le déplacement. Il participait à un déjeuner en compagnie de Jean-Philippe Dargent, sous-préfet de Saint Gaudens, Joël Aviragnet, député de la 8ème circonscription, Fabrice de Comarmond, conseiller régional, des présidents de communautés de communes, des maires, du président des Anciens élèves, Jean Salnikoff.

Dialogue entre lycéens et recteur

Entre la poire et le fromage, six élèves (Aline, Célia, Gabin, Mattéo, Maxime et Mickael), posaient des questions ou émettaient des remarques au recteur auxquelles celui-ci répondait sans détour. Parmi les remarques, le manque de communication, la vétusté du parc informatique. Célia interrogeait sur les protections hygiéniques qu’il fallait aller chercher à l’infirmerie, ce qui n’était pas très pratique. Pourquoi ne pas les mettre dans les toilettes ? Il a été également question du harcèlement, de la semaine du compliment qui obtenait un beau succès.

Mostafa Fourar leur conseillait de créer un CAVL (Conseil académique de la vie lycéenne), au sein de l’établissement. Le CAVL est une instance  de dialogue où les lycéens sont représentés. Ils sont associés aux décisions prises par le rectorat et le ministère de l’éducation nationale sur le travail scolaire et la vie scolaire dans les lycées.

Le CNR en question

S’adressant aux élus présents, il leur parle du CNR (Conseil national de la refondation), créé par le Président de la République Emmanuel Macron. L’objectif de ce CNR est de réunir « les forces politiques, économiques, sociales, associatives, des élus des territoires et de citoyens tirés au sort » autour de la même table. En fait, faire remonter du terrain tous les questionnements de la population. En ce qui concerne plus précisément l’Education nationale et le lycée Paul Mathou, l’information n’est pas passée suffisamment. L’Education nationale va interroger directement les équipes pédagogiques et faire remonter des projets. Un projet qui peut être structurant ici, c’est l’hydrogène. Un projet pédagogique pour les élèves. Une réflexion qui pourrait être menée par les élèves, les parents d’élèves, les clubs sportifs, entre autres. Le recteur attend des remontées avec tous les partenaires, sans limite de temps.

L’équipe de direction du lycée emmenait ensuite Mostafa Fourar visiter le lycée.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Ne manquez plus un article :