Gourdan-Polignan : Protection contre les crues de la Garonne, en 2026 au mieux

Alain Fréchou, Président du Syndicat mixte Garonne Amont et Patrick Saulneron, Maire du village, conviaient le mercredi 21 septembre les Gourdanaises et Gourdanais à une réunion d’information sur le projet de protection des berges de la Garonne contre les inondations.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes. Le maire était accompagné de trois adjoints : Serge Colla, Corinne Bressole et Christian Fratus. Outre le président Fréchou, le SMGA était représenté par son directeur, Régis Martinet, de Laetitia Goni-Lizoain, technicienne rivière et Ségolène Duchène, chargée de mission rivière.

Des travaux attendus depuis près de dix ans

Toute la population du village a en mémoire la crue de Juin 2013 et ses conséquences désastreuses. Tous attendent depuis bientôt dix ans que des travaux soient réalisés afin de les protéger.

Une première étude a été menée par la municipalité (cabinet EGEIS Eau), le chantier devait démarrer en 2020. Mais en 2018, la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), est transférée à la Communauté de communes. C’est à ce moment que le SGMA est créé.

« On veut faire aboutir le projet », lance Régis Martinet, animateur de la réunion. « Mais nous ne pouvons pas brûler les étapes avec les obligations de la loi : il faut passer par un programme d’études et un autre de travaux. »

Des riverains sceptiques et excédés

Au moyen de diapos, il en explique le processus. Le nouveau projet du SGMA qui sera déposé en octobre se sert en partie des études précédentes. Mais il prend en compte beaucoup plus de paramètres. En coût, le montant s’élèverait à 2 millions d’euros HT et pourrait aller vers les quatre millions (500 000€ pour le premier projet). « Autant faire les choses bien. » Actuellement ce projet n’est pas validé.

Dans la salle, le mécontentement des habitants est réel. « On se fout de nous ! Pourquoi ne pas nous exproprier car si une nouvelle crue arrive, nous serons encore lésés ? » Un autre « le fond de la Garonne est remblayé, pourquoi ne pas creuser, etc.

Le Président du SGMA promet d’autres réunions de ce type. En attendant, tous les détails du projet et son historique sont sur le site du SGMA : https://sm-garonne-amont.fr

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :