Anères : Fin de la 9ème édition de rencontre de paramoteurs

Les voiles sont pliées, les moteurs et les hélices silencieux. La 9ème édition de rencontre de paramoteurs organisée par An’Air ULM s’est achevée ce dimanche soir 28 août.

Certains ont passé les neuf jours, qui dans leur camping-car, qui sous la tente, sur le terrain ombragé jouxtant la piste d’envol. Ils étaient 74 pilotes venus de toute la France, mais également de Belgique. Certains seuls, d’autres en famille. Ils ont tous bénéficié d’une météo exceptionnelle. Ainsi, une cinquantaine d’entre eux ont pu réaliser le graal de tout paramotoriste : le survol du pic du midi, à plus de 3.000 mètres d’altitude.

Claude Monfort, sorcier des moteurs

Rencontre samedi après-midi avec Claude Monfort, initiateur du rassemblement et sorcier pour les moteurs. Très sollicité par les pilotes. « Non, je n’ai pas encore volé », confie-t-il. « Peut-être demain, mais ce n’est pas grave si je ne peux pas. Il y a énormément de choses à faire ici. » Outre les petits problèmes mécaniques, il faut veiller à la sécurité sur le terrain, répondre aux différentes questions des pilotes sur la région, les loisirs, etc. « C’est la seule rencontre en France sur neuf jours. Les pilotes sont plus cool car s’ils ne volent pas aujourd’hui, ce sera pour demain ».

A signaler que la DGAC (Direction générale de l’aviation civile), est venue trois fois et aucun souci à signaler. Tout comme est venu le responsable de la communication de la FFPLUM (Fédération Française de Planeur Ultra léger Motorisé).

Le buggy volant

Durant une partie de la semaine, un buggy volant faisait des essais avec deux pilotes du Sud-ouest de la France. Développé par la start up française Vaylon, Pegase, c’est son nom, est capable de voler à 90 km/h à 3 000 mètres d’altitude et décoller ou atterrir en une cinquantaine de mètres. Cet engin, une fois débarrassé de sa voile, est capable de rouler sur la route. Sa destination est militaire mais également loisirs.

« La réussite d’une telle rencontre est due à toute une équipe soudée de bénévoles. Parmi eux, une personne importante : Dominique, épouse d’un ancien pilote, qui fait la popote midi et soir. Le midi, c’est repas chaud et le soir, froid. »

Pour info, l’équipe de France de paramoteurs qui était venue s’entraîner sur le terrain d’Anères, est championne du monde par équipe. Et elle s’octroie les 2ème et 3ème place en individuel ! Championnat du monde qui s’est déroulé au Brésil.

Photos : Claude Monfort

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :