A Luchon, Jean-Eric réalise un acte de bravoure en extrayant les 3 occupants de leur avion..!

Vendredi 12 Août à 10h45, Jean-Eric Ferré extirpait le pilote et un couple de leur avion qui venait de s’écraser sur le golf de Luchon, juste devant son restaurant Le Fairway.

 

Jean-Eric Ferré, n’a fait que son devoir, comme il dit. « J’ai sauté la barrière de la terrasse du restaurant, quand j’ai vu l’avion arriver à une altitude inappropriée, toucher un arbre au-dessus du trou n°4 et être projeté au sol en travers du parcours. L’avion termina sa course contre un arbre en bordure du terrain. J’ai pas réfléchi, j’ai cassé la verrière, à coups de poings, pour tirer les passagers vers l’extérieur. J’ai eu beaucoup plus de mal avec le pilote qui avait une jambe coincée. Dés que l’avion s’est craché, j’ai dit à ma femme Claire : téléphone aux secours il était 10h45 à 10h48, quelques minutes seulement après l’accident le feu avait ravagé l’avion, il ne restait plus que le moteur, les pompiers sont intervenus, afin de protéger les lieux et le voisinage. »

Vous avez du avoir très peur ?

Non, j’ai agi par instinct, en tant qu’ancien détenteur d’un  brevet de pilote, j’ai de suite vu que le pilote du DR400 était en difficulté. Il a pris l’option prise de terrain face Sud ce qui n’est pas d’usage à Luchon. Voyant son erreur il a tenté  une remise de gaz, qui, à cette altitude et le type d’avion, n’a pas été opérante. Je voudrais remercier l’homme, peut-être un golfeur qui m’a aidé. Il semblerait que ce soit un Luxembourgeois. De suite après notre intervention, il est venu se laver les mains au Bar du Fairway et je ne l’ai plu revu..! « 

En tout cas, les 2 passagers et le pilote s’en sortent avec quelques contusions et  de légers traumatismes, fracture de la jambe pour le pilote. L’avion DR400 qui était parti de Cahors le matin, est réduit en cendre. Les restes métalliques ont été évacués vraisemblablement par les enquêteurs du BEA. Une enquête est ouverte par la gendarmerie et les services de l’Aviation Civile. Le golf de Luchon a repris ses activités, dès ce matin samedi 13 août où une compétition était programmée.

Jean-Eric : « Nous vivons une saison quelque peu difficile sur le plan de la fréquentation, mais le plus handicapant est le manque de personnel. Impossible de recruter de la main d’œuvre, dans le secteur de la restauration. Nous avons réduit notre capacité d’accueil, d’autant que mon épouse Claire ne peut, après un accident, tenir son poste en cuisine… voilà c’est comme ça, c’est la vie..! »

Le restaurant le Fairway, sa belle terrasse dans son magnifique décor golfique, est ouvert jusqu’à la fin de cette saison d’été.  Tél : 05 61 79 40 32   http://www.le-fairway.com/

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :