Inauguration église Saint-Roch à Portet-d’Aspet, un symbole – Samedi 30 juillet

L’inauguration à l’Eglise Saint-Roch de Portet-d’Aspet, un symbole – Samedi 30 juillet

C’est par une belle journée estivale que l’inauguration de la restauration s’est déroulée devant la porte d’entrée de l’église, dans un climat aimablement convivial de par la tonalité sympathique des interventions du représentant de l’Etat et des élus. Au-delà de ce que pourrait sembler quelques discours convenus en pareille circonstance, nous avons reçu dans les exposés la sincérité des propos en résonance avec les nécessités du temps : la transmission de la mémoire, le lien au patrimoine, le lien social dans la communauté villageoise et l’économie de proximité.

Le Maire de la commune Monsieur Roland OUSSET a ouvert l’inauguration rappelant l’état des lieux avant restauration. Les gouttières dans le toit laissaient s’infiltrer l’eau mettant en péril les fresques et l’intérieur de l’église, mais surtout l’hiver fragilisait le clocher. Il termina son intervention dans la reconnaissance exprimée aux pouvoirs publics pour le soutien financier des travaux. Il évoqua l’importance de ce lieu : « Cette église est au centre de la vie du village, elle en est le témoin, celui du passé, de ceux qui nous ont précédés ».

La Présidente de Région dans un mode oratoire singulièrement sympathique a assumé son appartenance au Comminges, le terme absent du lexique républicain : « Quel plaisir d’être parmi vous à Portet-d’Aspet aux portes du Comminges », dans le consensus de l’évidence pour l’assemblée présente, poursuivant : « Cette église Saint-Roch de Portet-d’Aspet est un élément central du patrimoine local, un authentique lieu de vie et de rencontre que la Région est fière de soutenir ». Elle a rappelé les grandes missions de la Région, la création d’emploi, l’aide aux entreprises, en soulignant son souci de la qualité de vie dans notre région. C’est avec conviction qu’elle s’est appliquée à démontrer subtilement que l’esprit de la Région Occitanie serait soluble dans la République, ce que nous avions envie de croire ce jour là dans le contexte de cette belle journée estivale : « La République doit être inclusive, au contraire de la différentiation. Ce doit être une République de la continuité ». Après avoir évoqué Jean-Jaurès, elle acheva son intervention en évoquant le rôle de Saint Roch au XIVème siècle à la ville de Montpellier au moment de la grande peste noire qu’il aurait protégée, comme un clin d’œil au temps présent, toute proportion gardée.

Monsieur Jean-Phillipe Dargent Sous-Préfet de Saint-Gaudens, a exposé sa perception de la beauté du lieu : « Nous avons l’impression d’être ici dans un écrin. Vous avez la chance de vivre dans un environnement préservé. Je suis heureux au-delà des vicissitudes du découpage administratif, bien content ici d’être dans l’arrondissement de Saint-Gaudens ». Reprenant à son compte les propos du Maire et de la Présidente de Région, il ajouta : « C’est avec tout cet environnement patrimonial que l’on fait communauté, que l’on est ensemble citoyen ». Il a eu l’attention de quelques mots pour les artisans et les entreprises en demandant au public d’applaudir les acteurs ayant œuvré avec justesse à cette restauration dont François Arcangeli était l’architecte.

Roseline Artigue Conseillère Départementale a enchainé sur le même registre d’importance, évoquant le rôle du Département dans cette belle restauration, avec une participation importante de l’Etat.

La déléguée à La Fondation du Patrimoine Catherine Delattre a rappelé que la municipalité a su convaincre les institutionnels pour ce projet de réhabilitation. Elle a argumenté pertinemment sur la nécessité de ce mode de restauration : « Ce genre de projet qui s’inscrit dans le petit patrimoine ou le patrimoine rural a autant de valeur que le patrimoine monumental des cités ».

Pour clôturer dans la bonne humeur ces interventions institutionnelles, ce fut la coupure du ruban avec quelques enfants. Ensuite les quelques dizaines de personnes présentes sont entrées dans l’église, avec une visite avant la célébration de la messe.

Les participations au financement des travaux pour un total de 200 000E

L’Etat ;                                               23138E

La Région :                                         18200E

Le Département                                64 423E

Cagire-Garonne-Salat :                    10000E

La Commune de Portet :                   65696E

Les donations :                                   10000E

La fondation pour le Patrimoine :    6000E

 

Nota : données recueillies  sous réserve de vérification

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :