Réunion de quartier à Estantens : Les estantinois en ont assez de quelques dangereux automobilistes

Une réunion de quartier est, qui plus est après deux ans et demi d’absence pour cause de pandémie, le lieu d’expression de tous les problèmes, petits ou grands.

Et ce 14 juin, à Estantens, ce fut une nouvelle fois le cas, l’ambiance était à la limite de la canicule citoyenne.

Une soixantaine de personnes étaient présentes car un sujet récurent focalise toutes les colères : La vitesse est excessive sur la route départementale 56, aussi appelée « avenue Peyrusse ».

Cela vient du fait que quelques dangereux automobilistes roulant très vite menacent les enfants qui vont ou reviennent des arrêts des bus scolaires mais mettent aussi en danger les automobilistes qui respectent les limitations de vitesse.

Car ces délinquants ne sont pas nombreux, cinq ou six, certains connus mais tous reconnus, doublant quel que soit la configuration de la route et pour l’un d’entre eux menaçant celles et ceux qui « osent lui faire une remarque » ! Les estantinois sont en mesure de renseigner les marques, les modèles, la couleur voire les immatriculations de ces quelques dangers à qui voudra bien les écouter !

L’ambiguïté du statut de la route entre gestion départementale et/ou communale, liée au fait que les accotements ne permettent plus de liberté d’aménagements, complexifie les éventualités de solutions. Entre coussins berlinois, configuration en écluses, « gendarmes couchés » ou contrôles de vitesse, quelle réponse légale peut être retenue ?

Monsieur le maire s’est engagé à étudier d’ici septembre avec le conseil départemental les possibilités réglementaires. Il a émis l’idée d’une réunion publique à la rentrée, voire d’une consultation citoyenne !

Il faut quand même signaler qu’il a refusé que lui soit remise une pétition, signée par 152 riverains.

Sinon, la problématique de l’état de l’avenue Peyrusse a été abordée. Il faudra s’attendre à de très lourds travaux, nécessitant la fermeture de la route, comme en septembre 2017.

Les problèmes des quads chemin de la Ferrane, l’absence d’entretien des chemins de promenade, la promesse électorale de passerelle piétons-vélos entre Estantens et Muret sud, la lutte contre les moustiques, l’extension de la salle des fêtes ont aussi été abordés.

Il fut ensuite temps de passer aux présentations plus « centre-ville » avec les investissements prévus sur le culturel, les mobilités douces, la rénovation des écoles, le sport muretain et enfin les loisirs et spectacles qui n’ont amené aucune question ni aucun débat.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :