Saint Gaudens: la chanteuse occitane Alidé Sans avec les élèves du lycée Bagatelle

Dans le cadre des Projets Éducatifs Culturels Catalan-Occitan (PEC-CO), soutenus par la Région Occitanie, onze élèves qui étudient l’occitan au lycée Bagatelle de Saint-Gaudens ont participé, ce printemps, à un projet associant Langue Vivante Régionale et Éducation Musicale.

L’objectif du dispositif PEC-CO est de permettre la rencontre d’artistes professionnels et d’élèves autour d’une création contemporaine, afin de sensibiliser ce public scolaire aux langues et cultures catalane et/ou occitane, de favoriser les échanges avec le réseau culturel local et d’initier les élèves à la création en langue régionale.

Les lycéens commingeois (des élèves de seconde à la classe de terminale)  ont ainsi rencontré Alidé Sans, auteure-compositrice-interprète originaire du Val d’Aran.

Âgée de 29 ans, cette jeune artiste a plusieurs styles musicaux, de la rumba catalane au reggae, en passant par la soul et la musique traditionnelle occitane. Elle a fait le choix de chanter en occitan, langue qu’elle utilise exclusivement pour présenter ses concerts, que ce soit en terre occitane ou dans des festivals internationaux.

Ses compositions amènent à réfléchir sur les différents aspects de nous-mêmes et sur les dérives des sociétés développées. Sa personnalité, dynamique et empreinte de  simplicité, font d’Alidé Sans une artiste très appréciée par les jeunes générations.

Durant ce projet avec les élèves du lycée Bagatelle, l’accent a été mis sur la chanson Esclaua (Esclave), qu’ils ont étudiée, et qu’ils ont interprétée sur scène lors de deux concerts.

D’autres chansons ont également été travaillées en classe, notamment Era revolucion de Conchita, qui établit un parallèle entre la volonté d’émancipation des femmes et le mouvement pour l’indépendance de la Catalogne.

Il faut souligner l’implication des élèves lors des différentes séances et la complicité qui les a unis à Alidé Sans, ce qui a permis la réussite de ce projet. Rappelons aussi que l’occitan peut-être pris en langue vivante au baccalauréat, avec un coefficient 6 ou 4.

(Extrait message Jean-Paul Ferré, professeur au lycée Bagatelle à Saint Gaudens)

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :