Sébastien Vincini met un terme à sa fonction de premier secrétaire fédéral du parti socialiste de la Haute Garonne.

Ça bouge décidément beaucoup au sein du parti socialiste en général et de la fédération de la Haute Garonne en particulier. Le prochain congrès du parti socialiste va être animé et les préparatifs sont déjà en cours. Les choses s’accélèrent dans les coulisses et des visions très différentes de l’avenir du parti vont y être confrontées. Sans aucun doute, Sébastien Vincini y jouera un rôle majeur.

Communiqué de presse :

« Ce jeudi 19 mai, j’ai annoncé aux militants socialistes de la Haute-Garonne que je mettais un terme à la fonction de Premier Secrétaire Fédéral que j’ai l’honneur d’occuper depuis 2014.

Après 8 ans de mandat, le moment est venu pour moi de passer la main dans l’animation quotidienne de cette belle fédération, la 1ère de France.  Je proposerai au Conseil Fédéral convoqué ce soir la mise en place d’une direction intérimaire. Nos instances seront renouvelées entièrement lors du prochain congrès.

Que les choses soient claires : je suis plus que jamais engagé pour la Haute-Garonne et pour le Parti Socialiste.

Fidèle à l’adage « penser global, agir local », je suis profondément déterminé à mieux comprendre les douleurs et les maux de notre société, à davantage m’y confronter, pour servir du mieux possible la refondation du PS dans le dialogue respectueux au sein de la gauche.

Par mes mandats locaux de Maire de Cintegabelle et de 1er Vice-Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, je veux ainsi me confronter davantage aux problèmes du quotidien, prendre le temps de les comprendre vraiment. Par mon engagement national, je veux créer les conditions de l’alternance pour, enfin, les régler. Auprès d’Olivier Faure, je veux pleinement me consacrer à la construction d’une nouvelle espérance collective en poursuivant mes fonctions nationales. Parce que la refondation passe par tous les territoires, je vais également poursuivre mes fonctions nationales auprès des fédérations pour mettre du lien et les accompagner comme je le fais depuis quatre ans. Il faut aussi consolider une nouvelle génération de militants, de cadres et d’élus socialistes qui portent cette belle ambition de construction d’une alternance politique nationale.

J’ai contribué à replacer le Parti socialiste au cœur de la gauche, loin des réflexes partisans. Mon objectif est simple, je veux poursuivre ce que nous avons commencé il y a quelques semaines pour que nous puissions peser à nouveau, gagner des élections et agir pour améliorer et changer la vie de nos concitoyennes et nos concitoyens. »

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :