Montréjeau / Saint Plancard : Commémorations du 19 mars 1962

Samedi 19 mars on célébrait le soixantième anniversaire du cessez le feu en Algérie. Il mettait fin à une guerre qui fit près de 30000 morts parmi les militaires et plusieurs milliers parmi les populations civiles.

Des remises de médailles à Montréjeau

La cérémonie à Montréjeau était orchestrée par André Busato. Plusieurs associations municipales étaient représentées.

Plusieurs drapeaux étaient présents : Anciens combattants d’Ausson, Montréjeau, Ponlat, Saint Plancard, celui de la FNACA et enfin celui de l’Union départementale des médaillés militaires.

Un lâcher de pigeons était effectué par les Ailes d’Ausson.

Les textes officiels étaient lus par le maitre de cérémonie, Maryse Dumoulin, adjointe à la mairie et Jean-Pierre Canut, président du comité des fêtes.

Plusieurs médailles étaient remises par le lieutenant-colonel Joël Hardy au cours de cette cérémonie. La première, la médaille militaire à Henry Bellefond.

La médaille militaire pour Henry Bellefond

Georges Baqué et Henry Bernier recevaient quant à eux la croix du combattant et la médaille commémorative d’Algérie.

Henry Bernier reçoit la croix du combattant des mains du Lieutenant-colonel Joël Hardy
Georges Baqué reçoit la croix du combattant des mains du Lieutenant-colonel Joël Hardy

En fin de cérémonie, après la Marseillaise, deux émouvantes chansons étaient diffusées : l’Algérie de Serge Lama et J’entends siffler le train de Richard Anthony.

La gerbe déposée par un enfant à Saint Plancard

A saint Plancard, c’est Alain Krstenik, adjoint à la mairie, qui dirigeait la cérémonie et lisait les textes officiels. Trois drapeaux étaient présents. La gerbe était déposée par un petit écolier.

Alain Krstenik durant la lecture des textes officiels

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :