Le Conseil Communautaire Cagire Garonne Salat décembre 2021

Conseil Communautaire Cagire Garonne Salat décembre 2021

Lors du conseil communautaire de décembre, les élus de Cagire Garonne Salat ont adopté une convention de généralisation de l’éducation artistique et culturelle. Cette convention a été signée avec la DRAC Occitanie pour continuer à soutenir les actions d’éducation culturelle et pouvoir en développer de nouvelles.

La CGEAC, c’est quoi ?

Marie-Christine Llorens, vice-présidente déléguée au tourisme, à la culture et au patrimoine répond à nos questions.

Pouvez-vous en quelques mots nous expliquer en quoi consiste une CGEAC ?

La convention signée avec la DRAC précise les objectifs et engagements communs des différents partenaires, dont l’Éducation Nationale, en s’appuyant sur les compétences des opérateurs du territoire, des structures ou labels culturels dans le domaine de l’accompagnement de la jeunesse, de la médiation culturelle et patrimoniale comme de l’action artistique. À titre d’exemple, nous pouvons citer les différentes résidences de territoire autour de la littérature jeunesse qui ont eu lieu depuis 2014 avec la Halte Nomade comme opérateur culturel ou encore le Parcours cirque avec les écoles et collège de l’aspétois développé depuis 2003 avec le centre national des arts de la rue Pronomade(s) en Haute-Garonne.

Concrètement à quoi sert cette convention ?

La Convention soutient les projets favorisant l’éducation artistique de qualité en direction des jeunes de 3 à 18 ans. Et même 0-18 ans puisque la communauté de communes a décidé de l’adopter dès le plus jeune âge. En organisant par exemple des lectures musicales pour les tous petits dans les structures Petite enfance du territoire avec Ruben de l’association Tempô Cagire et Vanessa de Family Relax.

Des projets en particulier ?

Nous accueillons par exemple en 2022 et pour la première fois une résidence de territoire « cinéma » avec la DRAC et Occitanie Films. Une résidence avec comme parrain, Mathieu Amalric et une thématique autour de son film Serre moi fort en partie tourné sur le territoire communautaire. Clara Petazzoni la réalisatrice retenue pour cette résidence anime des ateliers d’écriture avec les jeunes de la MFR de Mane, des écoliers de Montespan et Castelbiague et des séances avec les lycéens de Bagatelle en spécialité cinéma-audiovisuel et club théâtre.

Le but est de faire rayonner le talent et le savoir-faire des acteurs culturels à travers ces actions nous permet de nous engager pour une diversité culturelle toujours aussi essentielle dans nos vies aujourd’hui et pour l’avenir que nous voulons pour nos enfants.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *