La Marseillaise version anti Passe-Vaccinal le samedi 19 février devant la sous-Préfecture à Saint-Gaudens

La Marseillaise version anti Passe-Vaccinal le samedi 19 février par le collectif Liberté Comminges, sur le thème : « A qui profite la crise »

C’est environ une centaine de personnes qui ont parcouru la ville avec un arrêt devant la Préfecture au son d’une marseillaise bien particulière chantée en chœur par les manifestants. Marc Garettot en a transformé le contenu pour des paroles plus circonstanciées, en lien avec la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Extraits : «Allons enfants de la patrie Les jours d’espoir sont arrivés En réponse de leur tyrannie Tout le peuple enfin s’est levé (bis) Du fond des villes, jusqu’au campagnes Français, viens reprendre tes droits. Unis, Nous montrerons la voie, Que la liberté nous accompagne! Sans larmes citoyens, armés de nos passions! Croyons, voyons ce bonheur pur, qu’il soit notre horizon », « …Leurs manipulations malsaines ont bien failli nous diviser, instillant la peur et la haine, Jusqu’au cœur de chaque foyer, (bis), etc… ».

Ceci voulant expliquer cela, il a été évoqué des citations et des chiffres

De David Rockefeller , déclaré à Baden Baden en 1991 : « La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est sûrement préférable à l’auto-détermination nationale pratiquée dans les siècles passés ».

L’accent sur le poids financier de la pharmaco-industrie a été porté principalement sur le groupe Pfizer, le numéro 2 mondial du secteur pharmaceutique. Catherine Ducruet du journal économique Les Echos  a observé : « C’est du jamais vu jusqu’à aujourd’hui dans l’industrie pharmaceutique ». De 2020 à 2021, sur les 9 premiers mois, le bénéfice des actions a augmenté de 80/100. En 2022 le chiffre d’affaire serait passé à 100 milliards de dollars contre 42 milliards en 2020. De 2000 à 2019, ce sont 6.17 milliards de dollars  de passif judiciaire selon la source : http//violationtrackeruk.goodjobsfirts.org

Pfizer aurait été condamné par l’Etat du Nigéria en 1996 pour comportement anti-éthique, comportement défectueux, complot, dissimulation et mort d’enfants, victimes innocentes. En 2006 Pfizer aurait accepté de reverser aux autorités locales, (la moitié reversée aux familles) des victimes la sommes de 75 millions de dollars.( réf ; Le Monde 5 juin 2007 : « Le Nigeria porte plainte contre le géant pharmaceutique Pfizer ».

En Echos au grand carnaval de Pau ce samedi 26 février à 10h place Verdun, le Collectif Liberté-Comminges organise son carnaval ce même samedi à 16h place Jean Jaurès à Saint-Gaudens. Il y aura des prises de parole, la revue de presse de la semaine, le stand d’infos et animations musicales, venir déguiser précise le collectif.

Lien des textes cités : www.libertecomminges.org

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :