Des formations qualifiantes au Bois Perché

Une formation qualifiante ouverte pour les 18 – 65  ans en hôtellerie-restauration,  entretien espaces verts et de locaux

C’est au Relais du Bois Perché à Aspet que ça se passe. En effet cet établissement est inscrit en qualité de « Structure Insertion par l’activité économique ». Il s’agit de l’insertion de personnes en chômage de longue durée, bénéficiaire du RSA, éloignées de la vie active depuis longtemps et habitant en zone de revitalisation rurale.

Le Bois Perché de par son activité d’hôtellerie et restauration  propose des contrats d’insertion liés à cette activité, cuisine, services en salle et polyvalence. Un programme a été  mis en place, en 2019, pour une formation d’agent d’entretien locaux et espaces verts.

Ce dispositif de réinsertion est rémunéré et peut s’étaler sur 24 mois.  Il s’adresse à des adultes de 18 à 65 ans. C’est une formation qualifiante ouvrant sur un « Certificat de Formation Qualifiante ».

La dimension humaine de ce dispositif :

Siegfried Masson, responsable de cette formation au Bois Perché explique leur démarche : « L’objectif n’est pas de les garder mais bien qu’ils partent du Bois Perché. Nous les aidons à trouver du travail, nous veillons à être flexible sur leur spécificité, leur diversité, les problèmes qu’ils rencontrent. Le  but est de les redynamiser pour aller chercher du travail ».

Christine Lagneau, conseillère en insertion professionnelle, qui s’occupe de la formation de base des savoirs et du numérique est parfois amenée à jouer aussi  un rôle d’assistante sociale : « En plus de la formation professionnelle, nous travaillons sur l’estime de soi, l’acceptation de l’autre, le savoir-faire, le savoir être. En relation avec des partenaires, Pôle Emploi, Cap Emploi, assistantes sociales, la Maison des Solidarités …, nous travaillons aussi sur les conditions de reprise d’un emploi, permis de conduire, mobilité, logement, aides diverses. Il arrive que des stagiaires reprennent une activité qui n’a rien à voir avec la formation que nous avons inculqué. Mais même dans ces cas là nous estimons avoir pleinement réussi notre mission qui est de les réinsérer dans le monde du travail. »

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :