XIII : Fanny au bar mais buvette fermée

XIII,

Championnat Elite 1, 9ème journée

Racing Saint-Gaudens XIII – Saint-Estève XIII Calatan: 0 – 52 (mt: 0 -28)

 

Arbitre: Michaël Lannes

Stade Jules Ribet de Saint-Gaudens

Temps ensoleillée, pelouse détrempée.

 

Composition des équipes:

Racing club XIII Saint-Gaudens : Blasi, De Pian, Minga, Morin, Gorka, Lucas, Dumas, Bertolas, Gahuna, Celerino, Caparros, Vuillermet, Delage,

Sont entrés en jeu: Filippo, Masse, Sabour, Arréou.

Saint Estève XIII Catalan: Brochon, Rey, Marty, Laurent, Franco, Rougé, Salies, Scimone, Le Cam, Jobe, Chan, Llong, Vailhen,

Sont entrés en jeu: Goffin, Humbert, Ribas, Castano.

 

Evolution du score:

Vainqueurs:  9e: Le Cam (4’), Marty (10’), Rougé (17’), Rey (22’, 31’), Salies (47’, 58’), Brochon (49), Franco (55’); 8e: Marty (4’, 17’, 22’, 31’, 47’, 49’, 55’, 58’).

Vaincus: 0, carton jaune: Minga (30’).

 

Le déroulé du match.

A dix essais marqués contre aucun, on aurait pu, avec un peu d’ironie et de dérision, ouvrir quand même la buvette restée aux volets clos à cause du protocole sanitaire. L’expression “Fanny au bar” aurait pris toute son illustration: Les Saint-Gaudinois ont reçu une nouvelle fois une leçon de rugby.

Franchement, on attendait une autre performance des Ours commingeois que l’on disait regaillardis, renforcés, sortis d’hibernation. Devant les caméras de ViaOccitanie, les malheureux ont subi quatre-vingts minutes durant le jeu de leurs adversaires. Il n’y eu a aucune variation, aucun temps mort, aucun relâchement: la domination catalane s’est exercée dans tous les compartiments du jeu pendant toute la durée de la partie. Cinq essais marqués par la délégation catalane en première période, quatre autres en seconde mi-temps et une défense restée solide et étanche, les visiteurs ont bien joué, ils ont gagné. Certainement plus expérimentés, les Catalans se sont montrés supérieurs physiquement et tactiquement. Leur jeu est bien plus collectif, beaucoup plus rapide. En privant de ballons comme ils l’ont fait leurs adversaires, ils les ont démoralisés. Les hommes de Jérôme de Azevedo ont manqué de discernement. Ils n’ont pas su respecter le plan de jeu établi, ils ont multiplié les fautes, les erreurs de défense, ils n’ont pas su. Ils n’ont pas pu. On peut juste les féliciter d’avoir gardé tant d’abnégation pour garder la tête haute et rester combattifs jusqu’au bout. La loi du sport impose surtout de savoir perdre. Continuer à s’accrocher reste sans doute le mot d’ordre.

 

Commentaires des coachs :

  • Jérôme de Azevedo, entraîneur du Racing Saint-Gaudinois : « Oui, c’est une grosse déception. On n’a pas su trouver la solution. Les gars n’ont pas forcément respecté la tactique mise en place, je ne peux pas leur en vouloir. Très vite, De Pian s’est blessé, nous avons été privés de pilier. Puis, l’ailier Gorka puis les demis Dumas et Célérino. Sans banc, c’était difficile.»
  • Cyrille Gossard, entraîneur du St Estève Catalan : « Très satisfait. On fait un joli match de reprise. Les joueurs sont restés sérieux jusqu’au bout. J’avais un peu peur qu’il se déconcentrent en seconde mi-temps, cela n’a pas été le cas. On repart sur de bonnes bases. Moralement, c’était plus compliqué pour nos adversaires…»

 

Les hommes du match

Racing Saint-Gaudens : Minga, Gahuna, Dumas, Célérino, Blasi bons.

Saint Estève Catalan : Rougé, Le Cam, Marty très bons ; Castano, Vailhen bons.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :