Dimanche 5 décembre, journée Mondiale de l’égalité des chances

L’égalité est un des éléments du triptyque « Liberté, Egalité, Fraternité ».

La déclaration universelle des droits de l’homme proclame précisément cette égalité des chances. On est en droit de se demander l’utilité de cette journée.

Pourquoi instaurer une Journée Mondiale de l’égalité des chances ?

Malheureusement, il y a loin de la coupe aux lèvres. En France et dans de nombreux autres pays dans le monde, cette égalité des chances ne va pas de soi. L’obtention d’un diplôme qui est un élément déterminant pour accéder à un emploi ne donne pas les mêmes atouts à chacun.

Les jeunes issus des milieux modestes, des banlieues, des quartiers chauds, en raison de discriminations persistantes et aussi d’un certain déterminisme social et culturel, sont peu représentés dans les formations les plus côtées, quand bien même s’ils en ont le potentiel.

L’égalité des chances n’est pas naturelle

De nombreuses initiatives se font jour pour tenter de restaurer l’égalité des chances. L’initiative de la journée mondiale pour l’égalité des chances remonte à 2015 et son but affirmé reste toujours d’actualité six ans plus tard : « rendra possible une mobilisation citoyenne en faveur de la réussite de tous les jeunes ».

Un site à visiter : www.different-leaders.com

Source : journée mondiale

 

Crédit photo : université Paris-Saclay

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :