Théâtre, Le Japon comme si vous y étiez.

Après un séjour forcé au Japon, coincés au pays du Soleil Levant durant les semaines de confinement de 2020, Maude Val et ses petits camarades sont rentrés leurs carnets de voyage pleins de souvenirs, d’expériences de rencontres, de découvertes salivaires. C’est ce que Maude, metteuse en scène a essayé de retranscrire en écrivant « Fouille gastronomique ». La troupe, Merversible, sort à peine de résidence chez les Pronomades à Encausse les Thermes où elle a pu peaufiner son spectacle. Elle s’apprête à en rendre compte, en avant-première quatre soirs durant, devant un parterre de spectateurs privilégiés à la salle des fêtes de Valentine. La prestation s’avère plus que surprenante.

Entre intérieur et extérieur, Merversible immerge le spectateur au pays du soleil levant en relatant, en rejouant ou mimant les moments vécus par ses membres lors de leur séjour. Point d’intrigue, juste une ambiance, un plongeon dans les odeurs de friture de poisson, de riz, de nouilles et de sake. Et des questions récurrentes : qu’est-ce que l’on partage ? Qu’est-ce qui nous rassemble ? Le spectateur est démuni de son identité. Déguisé, il se retrouve accoudé au comptoir d’un restaurant nippon, dans une pagode reconstituée. La cuisine et les saveurs à l’épicentre des rencontres. Qui sont les acteurs, qui sont les spectateurs ? Des liens se créent. Tout le monde joue le jeu, écoute, partage, déguste. D’une base de rencontres réelles rapportées dans un imaginaire, les rôles se confondent et chacun devient acteur de la vie.

« L’idée est de faire partager aux spectateurs notre propre vécu, rapporte la metteuse en scène. On ne cherche pas à raconter nos rencontres mais à les faire vivre. Madeleine Lumbrose, Alain Verdier et Florian Natstorg et moi-même  (originaires des départements du Tarn, de Haute Garonne, de l’Aude et de l’Hérault) sommes basés à Sète. Et pour notre spectacle, nous envisageons prochainement une tournée pour écouler notre flux gastronomique le long du canal du Midi ».

A voir.

Brice Rohaut.