Comminges : Le silence des Carnyx…

Carnyx :  Trompe verticale que les guerriers celtes utilisaient pour galvaniser les troupes et pour effrayer l’ennemi, son pavillon ressemblant à la gueule d’un animal. (Dictionnaire exionnaire.)

Grégory le barde…

Le barde Grégory Chanfreau nous emmène sur les pas du jeune Celte pyrénéen Abéllion, du clan des Convènes en actuel pays de Comminges (entre l’Ariège et la Bigorre). Celui-ci éprouve de l’hostilité à l’égard du commerce et de la violence de ses voisins, les Romains. Nous sommes en l’an 1816 de l’ère celte de Mag Tured, 698 de l’ère romaine ou -55 de l’ère chrétienne.

Comme vous l’aurez deviné, il s’agit d’un roman historique. « Des années de recherches, d’émerveillement, d’écriture, mais aussi une vie de passion gauloise ! », comme l’auteur l’évoque sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/gregorychanfreau.auteur).

« Je suis fier d’avoir réussi à écrire cette guerre des Gaules, fier de vous la faire connaître avec précision, fier de rendre aux miens (habitants du Comminges), leur histoire, fier d’avoir remis au grand jour cet héritage enterré et méprisé. »

De la grande distribution à l’écriture

Grégory, 38 ans, est un pur Commingeois, né et habitant Pointis-Inard. Il vit avec sa compagne et ses deux enfants de 15 et 10 ans. Durant de nombreuses années, il travaille dans la grande distribution. En 2018, il est licencié économique.

Enfant, il aimait la lecture et passionné depuis toujours par l’histoire en général et les Gaulois en particulier.

« A cette période-là, j’avais du temps pour moi. J’ai commencé à écrire des poèmes sur la mythologie. Parallèlement, je créé ma page Facebook (7500 abonnés à ce jour), sous le pseudonyme du penseur d’Odin. J’édite, à compte d’auteur, ces poèmes dans un recueil intitulé Murmures d’Asgard. Puis je passe à l’écriture de trois nouvelles : le trésor scandinave, l’odyssée d’Erwan (deux nouvelles contemporaines), et l’envol d’Hugin (nouvelle médiévale). En quelque sorte, je me rode. »

Et il se lance dans le grand bain en écrivant Le silence des carnynx. L’histoire démarre à Ardiège, haut lieu gaulois en Comminges. Sur le Houcheton, au-dessus du village, plusieurs hôtels votifs sont trouvés. Ceux-ci sont au musée Saint Raymond de Toulouse. Un est resté à l’église.

« Saviez-vous que la dernière tribu à se rallier à César est Commingeoise ? »

C’est aussi pour cela que les Commingeois -et les autres-, doivent découvrir ce roman historique sorti des presses il y a peu après dix-huit mois d’écriture.

La préface, l’illustration

La préface est de Jérémy Cigognier, essayiste. La superbe illustration de la page de couverture est l’œuvre de Julie Reidenbach.

Où trouver l’ouvrage ?

Le Silence des carnynx est paru chez, Vascitanoï, association païenne des Pyrénées gasconnes. On peut le commander sur lulu.com ou sur la page Facebook de l’auteur (voir ci-dessus). Il sera prochainement disponible dans les librairies commingeoises.

 

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :