A 32 ans, Lounès Benyaya a déjà un long parcours auprès des jeunes de la région. Habitant Martes-Tolosane, il connaît bien le Comminges et le Boulonnais, d’abord à travers les associations sportives, ensuite par son métier. Lors de ses études en BTS tourisme, Lounès a travaillé dans le domaine de l’animation : « Cette activité m’a beaucoup plu et j’ai décidé de m’orienter professionnellement vers ce secteur. »

Animateur référent Jeunesse au sein de la Communauté de communes Cœur et coteaux de Comminges (5C), il est mandaté pour établir un diagnostic de territoire auprès des 11-25 ans, afin de coordonner et développer l’ensemble des actions existantes, en lien avec les associations, les clubs et les partenaires locaux. Il a accompli un travail similaire à Aurignac, sur le même projet de développement d’actions vers la jeunesse, initié par la 5C. « Le même protocole est en place ici, diagnostic de territoire sur l’offre existante, questionnement des jeunes et des familles, et solutions proposées. »

Dans sa permanence installée dans la Maison des Service de Boulogne, Lounès Benyaya va à la rencontre des jeunes. Cette première prise de contact permet de se faire connaître, en lien avec les partenaires locaux, municipalité, établissements scolaires, élus, associations, centres d’accueil périscolaire, clubs sportifs, etc. Avec un questionnaire pour les jeunes et un pour les familles, les besoins et attentes seront définis en matière d’activités culturelles et de loisirs, en plus de ce qui leur est déjà proposé. « Interroger les familles est important, relève Lounès, il est intéressant de comparer les points de vue, d’analyser les différences et les convergences. »

A l’issue de l’enquête, des pistes de travail et des solutions seront envisagées. Par exemple à Aurignac, une salle face à l’école maternelle a été dédiée aux jeunes. Aménagée pour eux, ils peuvent s’y retrouver du mardi au samedi après les cours ou pendant les vacances, pour faire un baby-foot, des jeux de société, un tennis de table, etc. D’autres réalisations sont à l’étude, aide aux devoirs et autres.

« Ici à Boulogne nous sommes aux prémices du projet, reprend Lounès Benyaya. J’ai reçu un grand soutien de la part de la municipalité, que je remercie. Je suis là le lundi toute la journée, le jeudi et le vendredi matin. En plus des jeunes scolarisés sur le secteur, je recense ceux qui sont en internat et dans des établissements plus lointains. Toujours dans le but de récolter un maximum d’informations, qui nourriront le questionnaire anonyme à destination des plus de 11 ans. Globalement ces questions portent sur les thèmes qui les intéressent, sur lesquels ils aimeraient davantage échanger, de quelle façon ils s’investissent dans leur commune, leurs projets personnels, leurs idées, leurs attentes, les périodes souhaitées, etc. »

« D’après mes premiers contacts, je m’aperçois que les jeunes sont dynamiques, ils aiment leur territoire. Ils sont très réceptifs à l’idée d’être partie prenante et sont force de proposition. Ils sont contents d’être écoutés par les adultes, et se sentent valorisés par la prise en compte de leurs avis. »

Avec ce projet d’envergure, la jeunesse est au centre des attentions de la Communauté de Communes et des acteurs du territoire, pour offrir à ceux qui seront les adultes de demain un présent ludique et enrichissant sur leur lieu de vie.

https://www.coeurcoteaux-comminges.fr

http://www.ville-boulogne-sur-gesse.fr