Le 18 Novembre s’est tenu le conseil de la CCPHG

Plusieurs points ont été abordés. Le premier fut l’intervention de Mr Hugues Perrin, directeur régional des Finances publiques : « Contrairement à ce qui est parfois dit ou écrit, notre projet n’a pas pour objet de fermer un service public. Notre objectif est bien d’être présents là où nous sommes aujourd’hui et au-delà, car nous souhaitons, à terme, réinvestir ou nous implanter dans des nouvelles communes du département. Les bureaux de tabac et les bureaux de la Poste continueront à encaisser et servir les usagers pour le compte de la Trésorerie Générale»

Dans son exposé sur les nouvelles directives et sur la gestion des antennes de la Trésorerie Régionale il a pu annoncer que les moyens humains seraient renforcés sur le territoire Luchonnais. En omettant de clairement préciser que le bureau de Trésorerie de Saint Béat est programmé à la fermeture.

– Voici la motion adoptée lors de ce conseil de la CCPHG :

Les Maires évoquent avec inquiétude le projet du futur réseau des finances publiques pour la Haute Garonne qui prévoit la fermeture de la trésorerie de Saint-Béat.

Pour l’ensemble des élus de la communauté de communes, cette proposition ne correspond absolument pas au besoin du territoire. Issue d’une fusion de plusieurs communautés de communes, la Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaise, avec ses 76 communes, se doit d’être dotée d’une Trésorerie de pleine compétence maintenue et renforcée à Saint-Béat pour répondre à la fois aux collectivités et aux administrés et éviter des mouvements sociaux pour le personnel.

Le service proposé doit y être amélioré sur place, avec un renforcement du personnel compétent dédié aux collectivités et aux administrés. Il est inconcevable pour les élus locaux de laisser dépérir les Trésoreries pour pouvoir mieux justifier ensuite sa non-pertinence.

C’est pourquoi, après un débat contradictoire, l’assemblée décide :

DE DEMANDER très solennellement le maintien et le renforcement de la Trésorerie de Saint-Béat ;

DE TRANSMETTRE cette motion au Directeur des finances publiques de la Haute-Garonne et au Préfet de la Région Occitanie, Préfet de la Haute-Garonne, porteurs du projet de réorganisation.

Alain PUENTE pour la CCPHG : “Pour l’ensemble des élus de la communauté de communes cette proposition ne correspond absolument pas aux besoins du territoire issu d’une fusion de plusieurs communautés de communes la Communauté de Communes Pyrénées Haut Garonnaise, avec ses 76 commune elle doit d’être doté d’une trésorerie de pleine compétences maintenue et renforcer à Saint Béat, ceci pour répondre à la fois aux besoins des collectivités et des administrés, et éviter des mouvements sociaux pour le personnel. Le service proposé doit y être amélioré sur place avec un renforcement du personnel compétent dédié aux collectivités et aux administrés. Il est inconcevable pour les élus locaux de laisser dépérir les trésorerie pour pouvoir mieux justifier ensuite sa non pertinence.”