Racing XIII, l’état des lieux avant la reprise

Alors, peut-être ?

Avec une équipe au potentiel qui laissait espérer l’an dernier des résultats probants, les Ours ont multiplié les déboires, raté les marches, se sont désorganisés et ont terminé la saison avec une lanterne rouge au cou. Dans une telle spirale d’échecs, la déconfiture a découragé certains d’entre eux. Co-présidents, entraîneur, managers ont démissionné. La moitié de l’effectif des joueurs a rendu son bleu tablier. Certains ont décidé d’arrêter la compétition, d’autres ont été tentés d’aller plus loin, voir si l’herbe y est plus verte. Un genou à terre, on imaginait mal comment l’Ours blessé allait bien pouvoir se relever.

 

Le Racing est l’un des clubs les plus titrés. Figure de proue du championnat élite 1, il sera toujours prêt à avancer. Aux postes laissés vacants, de nouveaux meneurs d’hommes ont pris le relais, suscité une dynamique sans doute sans précédent. Un nouveau président, un nouvel entraîneur, de nouveaux managers. La roue coincée est sortie de l’ornière et tourne à nouveau. L’engouement est perceptible. Dans l’étroit milieu du rugby à XIII, tout le monde se connait. On sait qu’une belle équipe, rajeunie, est en train de se créer à Saint-Gaudens. Le recrutement a fait boule de neige. D’excellents joueurs, venus d’ailleurs, sont venus signer. Deux Australiens expérimentés, un international italien, renforcent l’équipe. Les nouveaux sont intégrés. Les entraînements sont pris très au sérieux. Un nouvel esprit d’équipe est né et le plaisir retrouvé.

 

Alors, peut-être. En pleine reconstruction, le Racing débute son championnat dimanche, chez le champion en titre, Lézignan. Même si l’équipe n’a pu bénéficier d’aucun match de préparation, elle ira défier avec beaucoup d’envie de s’affirmer, individuellement comme collectivement, le colosse des Corbières. Le premier test ne comptera pas pour du beurre et pourrait bien réserver de belles surprises….

 

 

 

  • Racing XIII de Saint-Gaudens 2021 – 2022

 

  • Président : Jean-Claude Estrampes.

 

  • Budget : entre 250 et 280 000 €.

 

  • Stade avec la capacité : Stade Jules Ribet, 5000 places.

 

  • Entraîneur : Jérôme de Azevedo.

 

  • Entraîneurs adjoints : Jean-François Chanfreau, Guillaume Cau

 

  • Managers : Eric Challain et Olivier Girard.

 

  • Nouveaux joueurs  (avec le nom club):
  • Maxence Vuillermet (Lyon XIII)
  • Maxime de Pian (Montpellier XIII)
  • Clément Cartier (Carcassonne XIII)
  • Mickaël Sabour (Villeneuve XIII)
  • Valentin Blasi (Carcassonne XIII)
  • Vianney Morin (La Réole)
  • Gioele Celerino (Palau XIII)
  • Dylan Morris (St George Dragons XIII – Sydney)
  • Josh Dowel (St George Dragons XIII – Sydney)
  • Vincent Berra (Retour)
  • Alex Capparos (Retour)
  • Benjamin Vizcay (retour)

 

  • Joueurs partants :
  • Brad Wall (Albi XIII)
  • Valentin Chanet (Albi XIII)
  • Jack Wilshere (Albi XIII)
  • Maxime Stéfani (TO XIII)
  • Cyril Moliner (arrêt compétition)
  • Kane Bentley (arrêt compétition)
  • Hamich Bentley (arrêt compétition)
  • Ludovic Barrat (arrêt compétition)
  • Cahy North (GB)
  • David Weetman (GB)
  • Sylvain Masuaute (Perpignan)

 

  • Effectif :
  • Avants :

Cédric Sentenac, Valentin Dumas, Quentin Quemener, Kuni Minga, Théo Delage, Maxence Vuillermet, Clément Cartier, Mickaël Sabour, Gioele Celerino, Dylan Morris, Josh Dowel, Benjamin Vizcay, Alex Capparos, Benoit Talazac.

  • Arrières :

Thomas Lucas, Guillaume Gorka, Julian Sorel, Maxime de Pian, Valentin Blasi, Vianney Morin, Vincent Berra, Guillaume Arréou.

 

  • Objectifs du président, Jean-Claude Estrampes,

« L’équipe, le club se sont sans aucun doute bien renforcés ces dernières semaines. Mais il ne faut certainement pas vendre la peau des Ours. Nous avons recruté plusieurs jeunes et il y a déjà, c’est indéniable, un bon équilibre entre les joueurs du cru, les joueurs qui arrivent d’autres horizons et les nouveaux étrangers. Tout cela est très prometteur, mais restons avant tout humbles et réalistes. Je préfère attendre la fin de l’année pour faire, je l’espère, de belles déclarations. Le Racing est un club doté de fondamentaux : Il a une réelle histoire, un beau palmarès ; c’est une référence de l’élite 1. Notre objectif est de poursuivre son développement dans un environnement qui évolue; nous allons ainsi continuer à structurer le club, à renforcer son école de rugby et la formation. Je tiens à ce que l’on pérennise, également, l’accompagnement des joueurs dans le cadre de leur insertion professionnelle et que l’on sensibilise les plus jeunes au monde du travail, en leur faisant profiter des diverses compétences présentes au sein de notre club, tant avec les bénévoles qu’avec les différents techniciens et managers sportifs. Le dernier point s’attachera à consolider et à accroître les partenariats avec le monde économique, entre autres au niveau du Comminges, tout en préservant notre esprit de famille qui est à mes yeux un incontournable pour la réussite de ce club dans la durée. Consolider, impulser, mais conserver nos fondamentaux. »

 

  • Objectifs de l’entraîneur, Jérôme de Azevedo :

« Le club est en pleine reconstruction, il redémarre. Et on ne compte pas être champions cette année….. Pas cette année, non. Il ne faut pas vendre du rêve aux joueurs. Le Racing a mal terminé sa saison dernière. Notre but est d’abord de reconstruire une équipe. On garde en tête le projet d’être champions pour plus tard. C’est notre ambition. Mais il faut d’abord pérenniser une équipe. Pour l’instant le groupe vit bien. Les joueurs s’entendent, les nouveaux s’adaptent. Valentin Dumas sera vraisemblablement le capitaine…. On se renforce bien avec l’arrivée des deux Australiens Dylan Morris et Josh Dowen, de l’Italien Gioele Celerino. On attend peut-être encore l’arrivée d’un quatrième étranger… »

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :