Lors d’une conférence-débat ayant pour thème refuser l’injustice, il a été question de l’affaire Dominique Rech.

 Dreyfus Blum, Congar…et les autres

 Les Amis de Jean Jaurès à Toulouse et l’Association des professeurs d’histoire-géographie régionale Midi-Pyrénées, organisaient le 22 septembre dernier un débat conférence sur le thème de l’injustice.

On y a bien entendu évoquer l’affaire Dreyfus, celle de Léon Blum, ou encore celle de théologien Yves Congar.

Une affaire récente en Haute-Garonne : Dominique Rech

Rémy Pech, Professeur émérite d’Histoire contemporaine à l’Université Toulouse Jean Jaurès, revenait sur une affaire récente en Haute-Garonne, celle de Dominique Rech.

« Étudiant en Histoire à l’Université du Mirail entre 1988 et 1992, Dominique Rech est lauréat du CAPES puis de l’Agrégation. Il a pendant de très nombreuses années, été en poste au Collège de Montréjeau.

Un enseignant actif

  • Organisateur de très nombreuses conférences avec des historiens
  • Diffusion des valeurs de laïcité et d’antiracisme en classe
  • Créateur d’un blog pour la diffusion d’informations relatives à l’histoire

Des difficultés avec quelques élèves

Il a été accusé de racisme en classe car il a dit que la flotte britannique était plus puissante que la flotte turque et portugaise au XVIe siècle.

Le dernier problème a surgi le 8 décembre 2020 : pendant un cours, il a confisqué le téléphone d’une élève en le prenant dans la poche de son pantalon. Un parent a fait irruption dans le collège et la principale a demandé une sanction : Dominique Rech a été suspendu par le Rectorat jusqu’à la fin de l’année scolaire 2020-2021.

Précisons qu’aucune poursuite judiciaire n’a été engagée contre Dominique.

Des appuis de tous bords

Par suite de l’appui des syndicats, de l’APHG et du soutien de certains collègues et d’un IGEN (Inspecteur général de l’Éducation Nationale), le Rectorat a proposé une mutation au Lycée de Bagnères de Luchon « dans l’intérêt du service ». Son service lourd : il a quatre niveaux différents et doit parcourir 80 km pour aller au lycée (il vit à Montréjeau). Il n’a finalement pas souhaité venir ce soir. »

A noter qu’à la rentrée de septembre 2021, c’est un nouveau principal qui est à la tête du collège Bertrand Laralde de Montréjeau (NDLR).