Au Salon littéraire Autour du Livre de Ciadoux qui se déroulera dimanche 26 septembre, Gérald Quentin-Acar sera parmi les 25 auteurs présents et dédicacera son nouveau livre, « Le Serment de Molène ».

Originaire de la Lorraine, Gérald Beisser passe son enfance à Nancy, où ses dispositions pour la langue française sont occultées au profit d’une voie technologique qui ne lui convenait guère. « J’ai passé ma jeunesse à tenter de gagner ma vie par différents métiers tous azimuts, professeur de dessin industriel, technicien d’entretien, marchand de fromages, tenancier de bar dans la région de Marseille, etc. J’ai enfin trouvé un emploi où je me sentais bien, dans une imprimerie. » Avec épouse et enfants il quitte la côte d’Azur pour le Comminges et s’installe à Cazères. Désormais retraité, revenant à sa passion première l’écriture, il décide de relater à travers un personnage qui est un autre lui-même, son enfance compliquée et sa déchirante recherche identitaire.

Car Gérald a appris – et compris très tôt- qu’il n’était pas le fils des gens chez qui il vivait, qu’il se refuse à qualifier de parents. De longues recherches lui ont fait découvrir sa vraie histoire, un père Turc, une mère, un frère, une sœur. Ce premier livre, « Ce qui est sûr n’est pas certain », est écrit comme un baume sur une blessure. Il porte l’histoire de cet enfant sans amour, adopté pour des raisons mesquines, mais résilient et apte au bonheur envers et contre tout. Un second ouvrage, « Le Serment de Molène » vient de paraître, fiction où évoluent deux personnages déjà évoqués, le frère et la sœur de Gérald : « J’ai voulu dans ce livre, offrir à mon frère la vie qu’il aurait pu avoir. Le jour où nous nous sommes retrouvés, il m’a dit : demain je me marie, mais pas avec celle que j’aime. Ça m’a frappé. Maintenant il est décédé. Avec ce livre je lui fais vivre en quelque sorte le chemin qui aurait pu être le sien, comme un ultime cadeau. »

Sorti en 2020, l’ouvrage peint l’histoire de deux jeunes gens dont l’amour impossible a été scellé pour la vie sur la petite île de Molène, par un serment irréfragable. Le lecteur les accompagne à travers les épreuves, les années d’éloignement, les mensonges, les drames, les tourments. Jusqu’au dénouement… Gérald Quentin-Acar diffuse son livre dans les librairies ou les salons littéraires : « Plutôt que de vendre des livres pour gagner de l’argent, ma démarche est de partager des émotions. » Gérald ajoute avec un sourire malicieux : « Je crois que je suis le seul auteur dont le pseudo est le vrai nom ! Gérald Beisser, nom qu’on m’a donné, n’est pas ma vraie identité, la vraie c’est celle dont je signe mes livres : Quentin, nom de ma mère, et Acar celui de mon père. » Et Gérald vraisemblablement a envie de continuer d’écrire, car même si la vie forge les hommes, guérit-on jamais vraiment de son enfance ?…

Au salon littéraire Autour du Livre, dimanche 26 septembre à Ciadoux, 31350.

https://m.facebook.com/Salon-Autour-du-livre-de-Ciadoux-en-Comminges