Toujours plus déterminés, les citoyens opposés au pass sanitaire et aux lois liberticides du gouvernement, se sont rassemblés le 11 septembre à Saint-Gaudens pour le onzième samedi consécutif, à l’appel du Collectif Liberté-Comminges. Au cours du défilé, les organisateurs ont mis en scène une action forte: l’autodafé de dizaines d’avis d’imposition symboliques devant la Sous-Préfecture et le Centre des Impôts de la ville, dans une atmosphère à la fois chaleureuse et hardie.

Parti de la place Jean-Jaurès devant la collégiale, le cortège pacifiste et apolitique de plusieurs centaines de personnes, a rejoint le rond-point pour y brûler collectivement les documents symboliques : « Le pass sanitaire, pour nous qui le refusons, c’est être privés des services fondamentaux, hôpitaux, transports ferroviaires, installations sportives, bibliothèques, médiathèques, etc. Toutes ces structures sont financées par la solidarité nationale sous forme d’impôts. N’ayant plus droit à ces services essentiels, nous exigeons donc d’être exemptés d’impôts. »

Sur la place centrale, les stands proposaient comme toutes les semaines, une somme d’informations utiles. Sur le plan juridique, il est possible de déposer une plainte contre X, les modalités en sont expliquées sur le site du collectif.

A la fin de la manifestation, pour alléger les cœurs, un pique-nique en musique a permis à chacun d’oublier, le temps d’un samedi, la pesanteur de ces temps anxiogènes.

https://www.libertecomminges.org