La troisième édition du Luchon Motors Days se tenait les 3, 4 et 5 septembre. Et malgré la crise sanitaire, ce fut un succès !

 Une édition qui revient de loin

Cette édition revient de loin. Celle de 2020 était annulée à cause de la pandémie.

Quatre points de contrôle du pass sanitaire ou test PCR étaient instaurés aux différentes entrées du parc. Aucun moyen d’y échapper. Un joli bracelet orange au poignet et vous voilà propulsé dans l’univers des Bikers. Des Harley, mais pas que. Des Japonaises, des trikes. Et puis aussi de monstrueuses autos américaines. Plus de 4000 visiteurs ont déambulé tout au long des trois journées.

Une programmation d’enfer, sans temps mort : cinq concerts, des danses, du Stunt (acrobaties moto). Sans oublier l’élection des miss pin-up. Les Transformers, ces drôles de créatures, tout droit sorties d’un magasin de jouets, animaient de belle manière les rues de la cité thermale.

La bénédiction des motards

Le point d’orgue de ces trois journées folles : la bénédiction des motards par l’abbé Arnaud Richard, dimanche 5 après la messe dominicale. Ce sont quelques 300 équipages qui sont passés en file indienne devant l’église.

La tombola mettait en jeu une moto (numéro gagnant 1570), et le financement d’un permis moto ou voitures (numéro gagnant 0109). Le tirage au sort était réalisé en présence d’un huissier de justice.

Les bénévoles et les partenaires

Une telle manifestation n’existe que s’il y a des partenaires et des bénévoles. Ces derniers, par rapport à la précédente édition, voyaient leur nombre tripler ! 50 d’entre eux étaient en permanence sur le site. « Qu’ils soient remerciés pour ce travail solidaire », confie Charles Fernandès, l’homme à l’origine de cette manifestation. Chapeau l’artiste pourrait-on dire. Omniprésent sur le site, il répondait aux questions de chacun avec gentillesse. Une ambiance bon enfant régnait sur le parc du casino.

« Ce beau festival n’existerait pas sans la contribution des grands partenaires. La ville de Luchon, bien entendu, la Région Occitanie, le Département, la Communautés des communes du Haut-Comminges, la municipalité de Cierp-Gaud. Sans oublier l’Office de tourisme de la ville. Et tous les sponsors. »

Le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine

Ce sera durant le week-end de Pentecôte, soit les 3, 4 et 5 juin 2022. On y sera !