Au départ du Musée de l’Aurignacien, le sentier forestier qui mène à l’abri préhistorique réserve une belle surprise de taille au promeneur. Au détour d’un petit pont qui enjambe le ruisseau, une statue de bois monumentale se dresse fièrement sous les frondaisons, comme une sentinelle surgie des âges lointains. C’est l’Homme-Lion. Sculpté dans une grume de mélèze par Abraham Poincheval, l’Homme-Lion est la représentation géante d’une statuette d’ivoire de 30 cm, découverte en Allemagne en 1939. Plus de 300 morceaux d’ivoire ont été rassemblés pour en achever en 2013 la quasi reconstitution.

Commande publique financée par le ministère de la Culture, un programme Européen et le syndicat mixte du Musée-forum de l’Aurignacien (Conseil départemental 31 et intercommunalité 5C), l’œuvre est un lien entre la Préhistoire, l’époque contemporaine et la nature. L’artiste, habitué aux arts de l’extrême, a choisi d’évider l’intérieur de la statue pour y vivre pendant une semaine, au moment de son installation à Aurignac en 2018. Cette performance hors norme lui a permis d’appréhender les sensations des hommes primitifs dans une grotte, tel l’abri qui a fait la renommée de ce territoire riche de vestiges millénaires.

La découverte est magique, il faut avoir vu et touché ce géant de bois à tête de lion des cavernes, pour sentir à travers lui défiler l’immense chaîne du temps et des hommes jusqu’aux confins de nos origines.

ttp://www.musee-aurignacien.com