Pour sa 7ème édition, du 7 août au 7 septembre 2021, le salon Art-Résilience, initié par la peintre internationale Ksenia Milicevic dans le musée de Saint-Frajou, s’est dématérialisé, contraintes sanitaires obligent. C’est donc via internet que les 58 artistes sélectionnés à travers le monde pour l’exposition, ont présenté leurs œuvres, peintures, sculptures, photographies, dessins.

« La visio-conférence préalable était passionnante, reconnaît Ksenia Milicevic. Du Canada sous la neige à l’Afrique australe écrasée de soleil, chacun a donné sa vision de la situation de l’art et des artistes dans son propre pays, thème du Salon cette année. La dynamique était là malgré la conjoncture. » Un aspect positif : le nombre d’artistes sélectionnés est plus important. Une projection récapitulative sera organisée pour le public après la clôture du Salon.

Les critères de sélections sont stricts, les artistes doivent correspondre aux exigences théoriques du mouvement Art Résilience. « Ce ne sont pas des critères d’expression, mais de qualité. Il faut que l’artiste sache où il va, ce qu’il fait, comment il le fait. La constance dans la recherche artistique est essentielle.

“Le fait est que les sensations du public ne sont pas les mêmes sur la toile ou en présence physique dans la salle d’exposition. Quant aux artistes, l’exposition virtuelle n’a pas non plus la même valeur qu’un accrochage direct dans un musée. Mais c’est la solution dans le moment présent. Il faut continuer à exister, à créer, à exposer. Sur le site où les tableaux sont représentés, nous avons tenu à montrer, en plus de l’œuvre en entier, une image à très grande échelle. Ainsi les détails sont apparents, la matière, la texture, la qualité du travail du peintre. »

Ksenia Milicevic, constatant cette année que le public n’a pas encore voté en nombre, s’interroge et cible les effets anxiogènes de la pandémie et des mesures qui en découlent. L’état de menace diffuse, ambiante, récurrente, le stress des coercitions sociales, influent sur le moral général, d’où une désaffection momentanée de ce type de décision, voter sur internet ne semble pas être une priorité. Et pourtant il est essentiel d’ouvrir des portes pour s’évader en esprit, et l’occasion est là.

La Résilience en art est un mouvement de pensée qui refuse le penchant de l’art contemporain de verser dans la violence, la provocation pure, l’agression intime de l’être. Depuis le siècle dernier, il est de bon ton de transgresser les règles de l’expression artistique. « Mais une fois la transgression accomplie, il ne reste plus qu’à retourner cette transgression vers l’être et la muer en violence. Tout ce qui fonde l’art a progressivement disparu, mais il restait l’artiste. Lui-même s’étant vidé de sa substance, l’artiste actuel cherche à s’anéantir lui-même après avoir anéanti l’art. Ce phénomène est lié à l’époque, car l’art est toujours lié à son époque. On peut étudier cette situation en observant les œuvres reçues au Salon au fil du temps. Certains artistes ont résisté mais on sent parfois leur fragilité, leurs hésitations, dans leurs recherches et leur travail. C’est emblématique d’une ère charnière marquée par une déliquescence artistique à l’aune de celle de la société. » L’art a le visage de Janus, d’un côté l’éthique, fluctuante, dans l’air du temps, captée et restituée par l’artiste ; de l’autre l’esthétique, immuable, éternelle, qui conserve à l’œuvre sa capacité de relier l’homme au monde.

Au musée, les Journées du patrimoine (19-20 septembre) seront marquées par la rétrospective filmée du Salon art-résilience, les cours de dessins (l’hiver en visio) de Ksenia Milicevic sont reconduits. Nouveauté : des cours de collage papier par une artiste toulousaine. Toute l’activité du musée sur https://www.musee-saint-frajou.com

7ème salon Art Résilience :

1er prix Margaret Wasiuata, Canada,

2° Prix – William Massias, France

Prix de photographie – Christopher Fluder, Etats-Unis

Prix de sculpture – Darko Stanic, Bosnie

Prix de peinture – Viktoria Romanova, Etats-Unis

https://www.art-resilience.com

 

 

 

 

 

https://www.art-resilience.com