C’est à l’Arena de Brest que la ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, décernait ce jeudi 26 août, le label ville active et sportive à quelques 153 communes françaises, dont Montréjeau.

Un premier laurier pour la bastide royale

Montréjeau obtient donc son premier laurier qui est valable deux ans.

C’est en 2017 que le CNVAS (Comité national des villes actives et sportives), crée le label qui récompense et valorise les villes qui portent des initiatives, des actions, des politiques sportives cohérentes et la promotion des activités physiques accessibles au plus grand nombre, tout au long de la vie ! Ce comité est composé de ses deux membres fondateurs : l’Association Nationale Des Élu(e)s en charge du Sport (ANDES), et l’Union Sport & Cycle.

1.600 licenciés

« Montréjeau est riche de ses associations », lance Jacques Gallet, adjoint à la mairie, aux associations présentes et aux membres du conseil municipal. « Vous faites partie d’une grande famille. S’il n’y a pas d’associations, il n’y a pas de lien social. La municipalité compte sur vous et vous pouvez compter sur nous. Ce label appartient à tout le monde associatif, qu’il soit culturel ou sportif. Savez-vous que la ville compte 1.600 licenciés pour 2.000 habitants.

Je tiens à associer Émilie Colombet des services techniques de la ville qui a monté le dossier pour obtenir le label. J’associe également Pascal Perpignan, conseiller municipal et président du club de hand qui œuvre avec moi pour cette journée du 4 septembre. »

Neuf villes labellisées en Haute-Garonne

« En Haute-Garonne, il y a seulement neuf villes qui ont reçu ce label », lance Eric Miquel maire. « Nous pouvons être fiers d’être dans le top 10 des communes labellisées. »

Et de revenir sur la fête des associations et du bénévolat qui se déroulera le samedi 4 septembre. « Cette journée est faite pour faire vivre la ville. Les expériences précédentes ont été décevantes. J’espère que l’édition de 2021 sera belle. »

Le maire rappelle ensuite que les subventions allouées aux associations, représentent 11% du budget communal. « Ce n’est pas rien. La volonté de la municipalité est d’aller vers les associations. J’espère que la pandémie est derrière nous et qu’on reprendra vite notre rythme normal. »

Le maire rappelle que les écoles sportives sont l’école de la vie. « On y apprend à partager les choses. »

Montréjeau – Gourdan : des intérêts communs

Il souligne la présence de Christian Fratus, adjoint à la mairie de Gourdan. « Nous avons des clubs en commun (USMGP), des actions communes et des intérêts convergents. »

Le pot de l’amitié clôture cette soirée.