Dimanche 22 août devant la stèle commémorant l’action de la résistance, une cérémonie célébrait l’action de celle-ci et rendait hommage à Joseph Plantat, cofondateur du maquis de Nistos.

Gilbert Carrère, maire, des élus de la commune, des membres de la famille Plantat, des amis et camarades, des porte-drapeaux étaient réunis.

Le rétablissement de la devise de la France

Marie Claude De Vita, représentant l’Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance (ANACR), prenait la parole « Nous sommes là aujourd’hui, pour célébrer la commémoration de la libération de notre contrée, du joug nazi et de l’État policier de Pétain. De nombreux combattants sont morts pour la paix et le rétablissement de la République et de sa belle devise Liberté, Égalité, Fraternité.

Un texte émouvant

La lecture très émouvante du texte sur la mort tragique de Joseph Plantat et de ses trois amis dont deux jeunes républicains espagnols Coca-Cane Melchior et Réjano François, abattus par les allemands le 2 août 1944, a profondément touché la Famille Plantat. La douleur est encore très vive, les souvenirs demeurent malgré le temps qui passe.

Les remerciements aux porte-drapeaux marquaient la fin de la cérémonie

Ont reçu les remerciements : Marcel Montoya porte-drapeau de l’ANACR et Chantal Pénicaut Gorrindo portant le drapeau républicain espagnol, représentant les Guérilleros Espagnols.  Ceux-ci nous ont tant apporté pour libérer notre pays en raison de leur grande expérience, après les longues luttes en Espagne, contre Franco.

Sur la première photo, les trois filles et la petite fille de Joseph Plantat