Un ado de 15 ans s’est noyé ce jeudi 19 août dans le lac, pourtant interdit à la baignade.

C’est en fin d’après-midi qu’un adolescent de 15 ans s’est noyé dans le lac du village, comme le rapportent nos confères de France-Bleu. « A cinq mètres du bord », souligne Michelle Stradère, maire, rencontrée ce jour.

Cet ado faisait partie d’une colonie de vacances de la mairie de Toulouse. Les copains ont été très choqués et pris en charge.

Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de la mort et les responsabilités.

Les panneaux d’interdiction, arrachés, vandalisés

Un panneau à l’entrée sur le site est parfaitement visible : baignade interdite – embarcations non autorisées – arrêté du 25 juin 1979. Cela ne date donc pas d’aujourd’hui ! « Ce panneau a été remis en place la semaine passée », confie la maire en colère. « Il y en avait tout autour du lac. Mais sitôt en place, ils sont arrachés. La semaine dernière, un adjoint a failli en venir aux mains avec une personne qui voulait absolument se baigner. »

L’endroit où s’est noyé l’ado

Et pendant que nous étions sur place (un cadreur de FR3 Toulouse était présent), un couple arrive. L’homme, la soixantaine, se déshabille et s’apprête à se baigner. Nous lui faisons remarquer que c’est interdit et lui apprenons le drame de la veille. C’est tout juste si nous n’avons pas été insultés. Il est reparti en colère en disant qu’il allait se baigner, comme la veille, au lac de Sède à Saint Gaudens…interdit également sous prétexte qu’il a besoin d’eau… Sans autre commentaire.

 

Le gendarme de la brigade de Montréjeau, présent, suggère à la maire de les appeler lorsque les interdictions ne sont pas respectées.