Deux jours de festivités en guise de bougies pour l’association musicale carbonnaise.

Du chemin a été parcouru depuis le premier événement organisé en mars 2010 par la jeune association.

Si l’épidémie aura retardé d’un an ce grand moment, les papilles de L’Asso’s Epicée sont restées en feu, à l’image du « Festiversaire « qu’elle nous a offert les 2 et 3 juillet derniers.

Il fallait fêter comme il se doit le travail de ces 15 membres actifs, ces plus de 150 bénévoles et ces 200 groupes qui ont œuvré depuis les balbutiements de l’association.

Une initiative locale qui donne le la à la vie musicale de la commune de Carbonne, qui s’est vue rejoindre et soutenir par des alliés indéfectibles.

Un tel parcours aurait été impossible sans l’aide de ses partenaires historiques.

Forte d’une solidarité sans pareil, L’Asso’s Epicée a pu compter sur le soutien d’association comme Tohu Bohu, Les Chemins, l’école de musique ainsi que de la M.J.C. de Carbonne.

Ce sont des « partenariats solides » filant le « tissu culturel associatif local, qui veut se consolider pour continuer » témoigne, enjoué, le président de L’Asso’s.

Un festival qui n’aurait pas été possible sans l’aide de la mairie de Carbonne et de ses services (communication et manifestation) ainsi que de la communauté de commune du Volvestre et tous les nombreux partenaires privés : la boucherie Blanic, d’Auchan, de Soulé Optique, de Solénéo, de IC2E.

Une entraide qui s’est retrouvé avec les équipes techniques des groupes pour le bonheur de plus de neuf groupes et 900 consommateurs de musiques sur deux jours de festival.

« C’était la meilleure des reprises ! »

Dans le cadre de ce festival gratuit, la programmation avait annoncé : « Pour cet évènement, le chiffre clé sera le 10, pour 10 propositions culturelles ».

S’il fallait s’attendre à de la musique, L’Asso’s Epicée a dépassé de loin toutes les attentes.

Imaginez un plat à base d’ateliers d’éveil musical avec Virginie, ajoutez un marché des artisans avec huit exposants locaux de la céramique aux bijoux en passant par 4 camions de restauration locale.

N’oubliez pas de mélanger avec une pincée de talents locaux comme Jennifer, la lauréate du tremplin Crève L’Ecran et de l’école de musique.

Servez le chaud avec Sébastopol, l’homme-orchestre et les Tata Cocottes pour l’apéritif. Le tout sur un lit d’une atmosphère de guinguette d’un autre monde.

Ainsi, c’est dans cet impressionnant bar conçu par le Space Circus que L’Asso’s a épicé son chili pour accompagner ses 34 fûts de bières généreusement prodigués par le festival La Bohème et la Biérataise.

Des festivités qui ont transformé le Bois-de-Castres l’espace d’un week-end en un endroit magique.

Avec ses structures en bois et sa scène, qui a accueilli neuf groupes pour le plaisir auditif de 900 festivaliers et curieux, venus se nourrir de l’ambiance familiale.

Un souffle culturel très attendu par les amateurs mais aussi pour les artistes : « C’était la meilleure des reprises ! » remercieront même l’un des groupes qui s’est produit, les MuffDiver.

Une soirée mémorable, qui n’a oublié ni sa cerise ni son gâteau : une sculpture géante réalisée par Raphaël de Just et la T.A.C. (Toulouse Artifice Création de Capens).

Une œuvre d’art éphémère qui, sur les coups de 23h00, a laissé sans voix tous les festivaliers en s’auto-consumant dans un brasier et un feu d’artifice.

Un week-end éprouvant pour tous les organisateurs, avec un orage qui a mis « de la sauce épicée » relève, non sans une pointe d’humour, le président de l’association.

Avec ces 900 festivaliers par soir l’Asso’s Epicée grâce à une programmation originale et éclectique (Nawax, Rabi Houti Band,Automate, dj Vinodilo, pour le vendredi et MuffDiver, 3ème Class, et Nomad Fréquencies le samedi) a su crée un moment de féérie musicale.

Après avoir laissé repartir les festivaliers avec des étoiles dans la tête et des chants aux lèvres, les bénévoles ont passé le dernier coup de balais rêvant du mois d’octobre et de sa traditionnelle fête du Bariot.