Cardeilhac : Jean-François Granjon, photographe de l’impromptu

Dans la salle de la maison forestière de l’arboretum de Cardeilhac, les photos de Jean-François Granjon s’affichent pour une exposition permanente jusqu’au 29 août.

Comme des fenêtres ouvertes sur les originalités géométriques, texturales ou architecturale de la nature, les clichés ne sont ni retouchés ni travaillés dans des logiciels. Le cadrage resserré magnifie les graphismes suggérés en rendant le sujet quasi abstrait. Passé de l’argentique au numérique, Jean-François Granjon fait des prises de vue par série et puise dans ses archives pour constituer la matière d’une exposition. Ici dans l’écrin de verdure de l’arboretum, pour sa première exposition à Cardeilhac, le thème nature s’imposait. A 67 ans, ce retraité des métiers de la formation interculturelle habite le canton d’Aspet. Au gré de ses déambulations, les photos s’enchaînent au fil de l’eau, le viseur attiré et séduit par des combinaisons de formes et de lumières. « Et je découvre aussi ensuite, sur mon ordinateur, un détail de cadrage insolite à mettre en valeur. »

L’an prochain à Saint-Gaudens, un accompagnement sonore fera partie d’une prochaine exposition, le public muni d’écouteur entendra des textes composés pour chaque photo par des amis écrivains. Exposition à la maison de l’arboretum, Cardeilhac, jusqu’au 29 août. Entrée libre. 05 61 88 90 69. https://www.coeurcoteaux-comminges.fr

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :