Carole Delga réaffirme son engagement pour les langues régionales

Rencontrant le 16 juin l’équipe pédagogique et les parents d’élèves du collègi Calandreta des País Tolzan, à Toulouse, ainsi que , Myriam Bras, présidente de la fédération des calandretas et Jean-François Albert, directeur des calandretas de Carcassonne, Carole Delga a pu, aux côtés de Benjamin Assie et Cécile Noilhan, membres de la liste L’Occitanie en commun, mesurer concrètement l’impact de la décision du Conseil constitutionnel sur l’enseignement immersifet l’importance d’une réforme rapide pour sécuriser les établissements d’enseignement en langues occitane et catalane.

Depuis 2016, Carole Delga s’est attachée à structurer l’action en faveur de la promotion et la diffusion des langues régionales, en renforçant son soutien aux établissements existants – le CIRDOC et l’Office Public de la langue Occitane et en créant l’Office public de la langue catalane.

Les manifestations culturelles ont également été fortement accompagnées, au premier rang desquelles Total Festum porté par la Région Occitanie.

Ce sont au total plus de 20 M€ qui ont été investis en 5 ans pour permettre à tous les habitants d’Occitanie de découvrir les langues régionales, dont plus de 4,3 M€ consacrés à l’apprentissage immersif des langues occitane et catalane.

Carole Delga : « Aujourd’hui, l’enjeu est majeur. L’erreur, commise par les députés de la majorité présidentielle qui ont saisi le Conseil constitutionnel, a abouti à la remise en cause de l’enseignement immersif des langues régionales.

D’une loi consensuelle, adoptée par une très large majorité à l’Assemblée Nationale, et dont le fondement était le partage de valeurs communes, nous arrivons aujourd’hui à une situation de blocage inadmissible.

Dès l’annonce de la mission confiée à deux députés, j’ai sollicité une rencontre, dans un délai rapide, afin qu’il mesure l’impact de la décision du Conseil constitutionnel et de proposer des solutions pour garantir le maintien de l’enseignement immersif sur nos territoires ».

Dans son programme, Carole Delga propose notamment de renforcer l’enseignement et la diffusion des langues régionales dans toutes les compétences de la Région, la généralisation de la signalétique bilingue dans les transports en commun, la création d’un nouveau grand projet culturel autour de l’oralité et de la pratique linguistique et la mise en place d’une campagne de promotion de l’offre d’enseignement du primaire à l’université.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :