Deux nouveaux radars pédagogiques viennent d’être installés aux abords de l’école Sainte Germaine.

Sécurisation des établissements scolaires

La mise en place a eu lieu ce jeudi 6 juin avenue de Mazères. Ce sont les services techniques municipaux qui en ont eu la charge. A noter la présence de deux adjointes au maire : Martine Tarissan, en charge de la sécurité et Corinne Miat.

A cette occasion, rencontre avec la police municipale. Pour mémoire, cette dernière est en charge du respect de la réglementation et des arrêtés municipaux. Elle intervient quotidiennement dans de nombreux domaines de la vie quotidienne des Montréjeaulais (es).

« Nous sommes régulièrement présents aux abords des écoles publiques et privée de la commune, aux heures de rentrée et de sortie des enfants », confie Philippe Masson, policier municipal.

Informations aux conducteurs et responsabilisation

« La police municipale vient de signer, dans le cadre de ses actions de sécurisation des abords des établissements scolaires et de sensibilisation au respect des vitesses, une convention de mise à disposition gratuite de deux radars pédagogiques avec la Maison de la Sécurité Routière et la Préfecture de la Haute-Garonne.

Les objectifs de ces installations sont, en affichant les vitesses, d’informer les usagers en temps réel. Le but : les inciter à ralentir ou à adapter leur conduite. Des messages courts de sensibilisation seront également affichés.

A la différence des radars classiques, ces radars pédagogiques ne prennent pas de cliché. Ils n’exposent donc pas les conducteurs à une verbalisation et à un éventuel retrait de points.

De précieuses données

Ces radars permettent l’acquisition de données horodatées dans une mémoire interne (vitesses mini et maxi, nombre de véhicules, plages horaires de densité de circulation, etc.). Analysées sous forme de statistiques, elles permettent d’envisager, le cas échéant, des aménagements de l’infrastructure routière ou des actions de répression.