6 à 52, Une dégelée. Pourtant les Ours étaient bien chauds. On les avait vus revigorés, courageux, batailleurs il y a une semaine à Avignon, querelleurs et opiniâtres chez le leader à Carcassonne mercredi. Ils s’y sont émoussés. Des déplacements longs, une semaine de boulot pour tout le monde, des oppositions aux meilleures équipes du championnat, l’accumulation s’est avérée fatale. Fatigués, ils n’ont opposé qu’une piètre résistance sous les premières chaleurs, samedi, face aux Léopards de Villeneuve RL, frais, dispos,  avides de peaufiner leurs dernières tactiques de jeu avant d’aller jouer un quart de finale annoncé difficile à Saint-Estève le week-end prochain.

Un dernier match manqué à l’image de sa saison, le Racing avait cette année un remarquable potentiel, gâté, gâché par de malheureux concours de circonstances. Quoi qu’il en soit, ils ont tenu à terminer leur saison, sans enjeu véritable, à jouer trois matchs importants en quelques huit jours pour sortir du championnat la tête haute, avec les honneurs et en affichant leur excellent état d’esprit.

Pour beaucoup de membres de l’équipe, c’était le dernier match sous le maillot bleu. En fin de contrat, les deux Anglais David Weetman et Chay North ont déjà retraversé la Manche. Les deux quinzistes, Jibé Hillaire et Thibaud Marty, qui peuvent tous les deux s’enorgueillir d’avoir remotivé par leur entrain une équipe qui doutait en milieu de championnat, retrouveront la saison prochaine le SSGL XV. Le capitaine Cyril Moliner et le pilier Kane Bentley ont annoncé tous les deux leur intention de raccrocher les crampons. Et Julien Gérin, mythique entraîneur, a jeté une dernière fois son éponge dans le seau.

Les résultats cette année n’ont certes pas suivi. Les lois du sport sont parfois intraitables. Pourtant, c’est une bonne équipe de « bons mecs » qui s’est séparée samedi très tard dans la soirée. Adieux, pincements au cœur, les Ours en ont gardé pour fêter les copains.